Bienfaits du Jeûne sur la Santé : 6 Avantages à Jeûner

6 avantages à jeuner
Vous vous ne savez pas quoi manger en parallèle du jeûne intermittent ? Vous manquez d'idées pour vos menus de la semaine ? Vous ne voulez pas (ou vous ne pouvez pas) passer des heures en cuisine ? 👉 Cliquez ici pour recevoir votre cadeau ! 🎁

Mis en avant ces derniers temps par des célébrités comme Adèle, Jennifer Aniston et Jennifer Lopez, le jeûne ne cesse de faire parler de lui. D’autant plus qu’on lui accorde de nombreux bienfaits sur la santé. Comment fonctionne-t-il ? Quels sont les avantages de le pratiquer ? Cet article vous dit tout ce que vous devez savoir sur le sujet.

Rappel sur le jeûne

Pour rappel, le jeûne consiste à arrêter de consommer des aliments durant un temps donné. La reprise alimentaire se fera uniquement après cette période. Cette dernière est également limitée dans le temps. Le jeûne est ainsi une pratique volontaire.

Notez que si manger est à éviter pendant la période de privation, boire ne l’est pas. C’est même tout le contraire. S’hydrater est même plus que fortement recommandé. En effet, l’eau permet à l’organisme de continuer à éliminer les déchets, aide à calmer la faim et combat la mauvaise haleine.

Il existe également plusieurs types de jeûne :

  • Le OMAD ou one meal a day qui demande à… prendre un seul repas par jour.
  • Le jeûne complet qui se fait sur de longues périodes. Cela peut aller d’une journée entière à plusieurs jours.
  • Le jeûne 5:2 : celui-ci consiste à prévoir des jours d’alimentation ordinaire et d’autres où l’apport calorique est fortement réduit. Soit 500 kcal/jour pour les femmes et 600 kcal/jour pour les hommes.
  • Le jeûne 16/8 est la forme de jeûne intermittent la plus appréciée pour son adaptabilité à différents modes de vie. Il consiste à se priver de nourriture pendant 16 heures (heures de sommeil incluses). La fenêtre d’alimentation est de 8 heures.

Ce qui se passe dans le corps durant le fasting

Quand l’organisme humain est privé de nourriture, il met en place un processus de mobilisation des réserves de graisse. Ce sont ces dernières qui assureront son fonctionnement habituel, notamment l’apport en glucose du cerveau. On dénote aussi une baisse du taux d’insuline dans le sang. Il s’agit d’une hormone servant au métabolisme de glucides et de lipides ainsi qu’au stockage de graisse. Un autre effet du fasting sur le corps est l’augmentation de la production de l’hormone de croissance.

Si le jeûne est effectué sur une période trop prolongée, il entraîne des effets indésirables. On observe entre autres un état de somnolence, des difficultés à trouver le sommeil, de l’irritabilité et une fonte musculaire. Par contre, ces effets non recherchés peuvent être évités en étant raisonnables, à l’écoute des besoins de son corps et en se faisant suivre par un professionnel de santé. Ce sont d’ailleurs les choses à faire pour profiter des avantages du jeûne. Attention, pour certaines catégories de personnes (diabétiques…) le jeûne intermittent peut être un danger pour la santé.

Les avantages du jeûne

Sans plus attendre, voici les divers bienfaits du jeûne intermittent.

1— Agir et prévenir le surpoids ou l’obésité

Le fasting provoque effectivement une perte de poids qui s’explique par la baisse du taux d’insuline. En principe, plus nous mangeons, plus l’insuline augmente et plus les graisses sont stockées. En parallèle, l’absence de repas force l’organisme à produire du glucagon qui est l’hormone de déstockage des graisses.

Par ailleurs, le jeûne vous aide à reprendre le contrôle sur la sensation de faim avec l’hormone de satiété : la leptine. Les jeûneurs ont donc un appétit plus raisonnable et n’exagèrent pas dans leurs portions.

2— Réduction des risques d’avoir des maladies cardio-vasculaires

Si la pratique du fasting diminue les chances d’être en surpoids, il a aussi un pouvoir bénéfique sur les maladies cardio-vasculaires. En effet, réduire le nombre de repas contribue à avoir un taux de cholestérol et de triglycérides plus sain.

Plus encore, le jeûne a des effets hypotenseurs et lutte contre les processus inflammatoires. Encore mieux, ce mode d’alimentation augmente la résistance au stress nerveux. Par conséquent, le stress a moins d’impact nocif sur le système cardio-vasculaire.

3— Prévention du diabète

Il est important de rappeler qu’un taux d’insuline élevé sur une longue durée conduit à une certaine forme de résistance. On appelle cela l’insulino-résistance. Celle-ci est liée au diabète de type 2. Pour éviter cette maladie, il est évident qu’il faut rééquilibrer le taux de sucre dans le sang. Cela peut se faire plus ou moins facilement avec le fasting et les effets glycophages qui s’en suivent.

Pratiquer le jeûne a aussi pour avantage de rééquilibrer la production d’insuline. Sans oublier d’apprendre à l’organisme d’y être plus sensible.

4— Moins de chances d’avoir la maladie d’Alzheimer

La pratique du jeûne réduit effectivement les facteurs de risques de la maladie d’Alzheimer. Ce qu’il faut savoir c’est que réduire de manière significative son apport calorique favorise la production de corps cétoniques. Ceux-ci agissent au niveau des neurones tels que les antistress et les antioxydants.

Un autre bienfait du jeûne sur les neurones est la diminution de certaines protéines à l’origine de maladies dégénératives neurologiques comme la maladie d’Alzheimer. Il y a également la production de nouveaux neurones au niveau de l’hippocampe. Pour rappel, c’est ce siège de la mémoire qui est le plus affecté par l’Alzheimer.

5— Diminution des risques de contracter un cancer

Le cancer est l’une des plus grandes causes de décès dans le monde. Ses causes sont de plus multifactorielles. La pratique du jeûne permet de prévenir cette maladie. Le fait de jeûner réduit en effet la quantité de substances toxiques absorbées et stockées par l’organisme. On parle également de réparation de cellules endommagées et de réduction d’insuline dans les cellules cancéreuses. Pour ces diverses raisons, certains professionnels de santé préconisent le jeûne comme moyen de traitement contre le cancer.

6— Augmentation de la production de l’hormone de croissance

L’un des paramètres qui diffèrent le jeûne d’un régime est que le jeûne ne favorise pas la fonte des muscles. Du moins pas aussi rapidement. Avant d’en arriver là, le fasting va augmenter la production de l’hormone de croissance. Ce que vous devez savoir c’est que l’hormone de croissance favorise la prise de masse musculaire. De plus, elle a un pouvoir réparateur sur les tissus organiques.

Maintenant, vous connaissez les divers avantages de la pratique du jeûne sur la santé. Une dernière chose que vous devez savoir avant de vous tourner vers ce mode de vie, c’est qu’il ne convient pas à tout le monde. En effet, les personnes diabétiques, hypertendues et les femmes enceintes doivent consulter un médecin avant de l’adopter.

Vous voulez en savoir plus sur le jeûne intermittent (ou fasting) ? J’ai créé un programme qui vous permet de perdre 1 kilo de graisse par semaine sans prise de tête et en mangeant ce que vous aimez. Si cela vous intéresse alors le programme Demain Plus Mince est fait pour vous 👍

10 recettes pour booster votre perte de poids et votre bien-être. Des recettes d’entrées, de plats, d’accompagnements et même de desserts ou de snacks qui vont vous mettre l’eau à la bouche... De quoi vous faire plaisir tout en vous faisant du bien 👉 Cliquez ici pour recevoir votre cadeau ! 🎁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

to top