Maigrir et Jeûne : Faut-il sauter des repas pour perdre du poids

Maigrir et Jeûne : Faut-il sauter des repas pour perdre du poids
Vous vous ne savez pas quoi manger en parallèle du jeûne intermittent ? Vous manquez d'idées pour vos menus de la semaine ? Vous ne voulez pas (ou vous ne pouvez pas) passer des heures en cuisine ? 👉 Cliquez ici pour recevoir votre cadeau ! 🎁

Lorsqu’on est prêt à maigrir, on envisage toutes les solutions possibles pour y arriver. Le jeûne intermittent est l’une des méthodes dont on entend le plus souvent parler.

En effet, il a été popularisé par de nombreuses célébrités qui ne jurent que par lui pour avoir une silhouette uniforme.

Cette méthode est très simple. Elle consiste à adopter un cycle alimentaire où s’alternent période de prise de repas et période de privation alimentaire (jeûne).

En d’autres termes, pratiquer le jeûne revient à prendre moins de repas dans une journée.

Vous savez que le jeûne alimentaire a plusieurs adeptes dans le monde, mais est-ce suffisant pour enclencher une perte de poids ? Peut-on vraiment se passer de plusieurs repas dans une journée ? 

Cet article vous dit tout ce qu’il y a à savoir.

La différence entre le jeûne intermittent et un régime amaigrissant

Tout d’abord, il convient de différencier le jeûne intermittent ou fasting du régime amaigrissant. Le principe du premier repose sur une restriction des calories et le moment le plus approprié pour profiter de son apport calorique. Ce qui veut dire qu’il appartient à chacun de choisir les périodes idéales pour manger et jeûner selon son style et rythme de vie.

Il existe plusieurs méthodes de jeûne intermittent comme le 16/8 où la privation dure 16 heures (heures de sommeil souvent incluses). L’alimentation se fait alors dans une fenêtre de 8 heures. Eat Stop Eat est une autre façon de pratiquer le jeûne. Avec cette méthode, vous mangez normalement pendant une journée et vous vous privez de nourriture le jour suivant. Aucune méthode n’est particulièrement plus avantageuse que l’autre. Il convient simplement de choisir la technique la simple à respecter pour soi.

À cela, il faut ajouter que le jeûne n’est pas à la portée de tous. Les enfants, les femmes enceintes et allaitantes, les personnes ayant souffert de troubles alimentaires (boulimie et anorexie), les diabétiques, les hypertendus et les individus avec un IMC inférieur à 18 ne peuvent effectivement pas pratiquer le fasting. Sauf en cas de strict contrôle médical.

Notez cependant que même si vous n’entrez pas dans la catégorie d’individus ne pouvant pas pratiquer le fasting, il convient de consulter un professionnel de santé pour vous assurer que vous êtes bien apte à jeûner. Par ailleurs, il vous aidera à déterminer plus facilement la meilleure méthode de jeûne intermittent à adopter.

Ce qui se passe dans l’organisme quand on saute un repas

maigrir jeûne

Vous savez déjà que l’organisme puise son énergie dans l’alimentation, plus principalement dans le glucose. Quant aux acides gras, ils sont stockés dans le tissu adipeux et constituent des réserves. Durant le fasting, l’apport en glucose est nul. Le corps doit donc brûler les graisses emmagasinées pour pouvoir continuer à fonctionner. Notez que ce phénomène n’est pas immédiat. Il lui faut entre 14 et 16 heures pour s’enclencher.

Sauter le déjeuner pour maigrir permet donc d’élever le métabolisme et d’éliminer plus facilement les réserves de graisse. Ce n’est cependant pas les seuls bienfaits du jeûne intermittent. En effet, on observe également :

  • Une baisse du taux de cholestérol,
  • La production de l’hormone de croissance humaine qui renforce la masse musculaire,
  • Une réduction des risques d’inflammation,
  • Une diminution de la pression artérielle,
  • Un meilleur renouvellement des cellules par autophagie ou processus de régénération,
  • Une diminution de risque de développer le diabète ou l’hypertension,
  • Un meilleur contrôle sur la sensation de faim.

Sauter des repas pour maigrir

La perte de poids provoquée par le fasting est simple à comprendre. En mangeant moins, il se crée un déficit calorique. Attention, ce déficit peut être annulé par des aliments trop riches en sucre et en gras durant la période d’alimentation. Chercher à surcompenser les périodes de privation en exagérant le contenu de son assiette ruine également les efforts fournis.

Ce qui veut dire que pour espérer maigrir avec le jeûne intermittent, il convient d’envisager un changement alimentaire définitif. Il faut aussi rappeler que contrairement au régime, le fasting n’interdit pas de manger des aliments particuliers. Sauf les sodas, les boissons sucrées et les aliments hyper transformés.

Néanmoins, comme le nombre de repas est réduit, il est assez facile de faire de carence. Pour l’éviter, la seule solution est l’adoption d’une alimentation saine et équilibrée. En d’autres termes, le repas de la journée doit combler tous les besoins journaliers.

Il est important de rappeler que les adeptes du jeûne intermittent ne le pratiquent pas dans un seul souci de profiter d’une perte de poids durable ou pour avoir un ventre plat. C’est plus pour profiter de ses nombreux autres bienfaits sur la santé. Par contre, si votre objectif est effectivement de maigrir vite, vous pouvez pratiquer une activité physique en plus du fasting. Dans ce cas, essayez de vous entraîner juste avant de vous alimenter. Consulter au préalable un médecin ou un nutritionniste est également de rigueur.

Perdre du poids en jeûnant : quels sont les risques ?

Les risques du fasting concernent surtout les personnes à qui ce mode alimentaire n’est pas conseillé (diabétique, hypertendu…). Quant à la carence alimentaire, elle peut être facilement évitée en adoptant une alimentation équilibrée.

Sur le long terme, aucun effet secondaire grave en particulier n’est connu. Durant les premiers jours de fasting, il est toutefois possible de noter des difficultés de concentration, de la fatigue et de l’irritabilité. Ces effets tendent à disparaître au cours du premier mois de jeûne. Sachez qu’il est possible de parer ou du moins réduire ces effets secondaires en préparant son jeûne. Pour ce faire, diminuez graduellement ses portions, supprimez les collations et réduisez la période d’alimentation.

Si des personnes hésitent à jeûner de manière intermittente, c’est parce qu’elles sont habituées à prendre 3 repas par jour et craignent de ressentir la faim. Premièrement, il n’existe pas d’inconvénient à prendre un seul repas par jour du moment qu’il répond à l’apport énergétique quotidien. Pour la faim, elle peut être apaisée par une tasse de thé vert ou du café noir. Les autres boissons non sucrées comme l’eau sont effectivement autorisées et même recommandées pour ne pas se déshydrater.

Vous voulez en savoir plus sur le jeûne intermittent (ou fasting) ? J’ai créé un programme qui vous permet de perdre 1 kilo de graisse par semaine sans prise de tête et en mangeant ce que vous aimez. Si cela vous intéresse alors le programme Demain Plus Mince est fait pour vous 👍

10 recettes pour booster votre perte de poids et votre bien-être. Des recettes d’entrées, de plats, d’accompagnements et même de desserts ou de snacks qui vont vous mettre l’eau à la bouche... De quoi vous faire plaisir tout en vous faisant du bien 👉 Cliquez ici pour recevoir votre cadeau ! 🎁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

to top