Jeûne Intermittent et Menus : Qu’est-ce qu’il faut Manger ?

fasting et ses menus
Vous vous ne savez pas quoi manger en parallèle du jeûne intermittent ? Vous manquez d'idées pour vos menus de la semaine ? Vous ne voulez pas (ou vous ne pouvez pas) passer des heures en cuisine ? 👉 Cliquez ici pour recevoir votre cadeau ! 🎁

Lors des créneaux d’alimentation pendant un jeûne intermittent, personne n’est à l’abri d’un faux pas qui risquerait de réduire à néant des jours d’efforts.

Effectivement, sans nous rendre compte de rien, nous pouvons manger des aliments qui ne conviennent pas trop à notre régime.

Pour continuer à perdre du poids correctement et sans risque d’effet yo-yo, il faudra trouver le bon équilibre entre jeûne intermittent et menus.

Voici des idées recettes simples à réaliser pendant la période de prise alimentaire.

La relation entre jeûne intermittent et menus

jeûne intermittent menus

Rappelons-le ! Le jeûne intermittent consiste à alterner des moments de jeûne et des moments de prise alimentaire. Effectivement, il convient de préciser que les créneaux à jeun doivent durer plus longtemps que ceux de l’alimentation.

Sans nous attarder davantage sur ce qu’est exactement le jeûne intermittent, intéressons-nous plutôt aux périodes d’alimentation et aux périodes de jeûne, tout simplement parce que c’est souvent là qu’il nous arrive de faire des erreurs et des mauvais choix.

Pour les éviter, il faudra mettre en place des menus composés de plats équilibrés qui s’ajusteront aussi bien au régime qu’à vos envies. En effet, force est de constater que le jeûne intermittent et les menus sont indissociables.

Que pouvons-nous consommer lors du jeûne intermittent ?

L’objectif du jeûne intermittent n’est pas de vous faire mourir de faim. En effet, pendant les temps de jeûne, même si vous ne consommez pas de nourritures, vous pouvez vous hydrater à souhait. Vous devez cependant bien choisir vos boissons. Par ailleurs, lors des moments de prises alimentaires, vous pouvez manger à votre guise tout en gardant un minimum de discipline et de maîtrise.

Que boire pendant les créneaux à jeun ?

L’eau, la star des boissons, sera votre meilleure alliée dans ces périodes de jeûne. Ajoutez dans votre bouteille d’eau quelques gouttes de jus de citron et vous avez une excellente boisson qui vous hydratera tout au long de votre jeûne.

En fait, l’eau peut se consommer sous toutes ses formes. Pétillante, plate, parfumé à la menthe… c’est comme vous le sentez.

Vous pouvez également boire d’autres boissons dépourvues de calories telles que le thé. En plus de posséder des vertus antioxydantes, le thé est un excellent hydratant.

Le café est également adapté, car il ne contient pas de calories et sa consommation journalière, à dose raisonnable, est bonne pour le foie. Attention, lorsque vous consommez ces boissons, évitez d’y ajouter du sucre.

Par ailleurs, le vinaigre de cidre en plus de vous hydrater régulera votre glycémie. Ne contenant aucune calorie, il peut très bien être consommé lors des périodes de jeûne.

Les boissons à surveiller lors des moments à jeun

Les boissons contenant des édulcorants et des matières grasses sont à proscrire.

D’ailleurs, même si vous ne suivez pas un régime, ces boissons ne seront pas plus conseillées. Ainsi, oubliez les sodas, le lait et toute autre boisson contenant du sucre.

D’autres boissons naturelles contenant des matières grasses végétales comme le lait de noix de coco ne conviennent pas non plus lorsque vous devez jeûner. L’alcool est — cela va sans dire — déconseillé.

Que faut-il manger pendant les créneaux d’alimentation ?

La durée de cette période est définie par le type de jeûne intermittent que vous adoptez. Retenez toutefois que chaque type de jeûne proposera son propre régime. Le jeûne intermittent 16/8 menu en est la preuve tangible.

En tout cas, le plus grand attrait de cette nouvelle manière de s’alimenter réside dans sa flexibilité. Le jeûne intermittent peut effectivement s’adapter à tous les régimes. Que vous soyez végétalien, que vous adoptiez un régime sans gluten, un régime paléo ou un autre, vous pouvez associer cela au jeûne intermittent.

Ainsi, ceux qui ne suivent pas de régime alimentaire spécial devront tout simplement privilégier certains aliments à d’autres. Préférez par exemple, la viande blanche à la viande rouge, les légumes de saison aux plats préparés industriellement, les boissons naturelles aux boissons gazeuses et gorgées de sucres…

Par ailleurs, consommez à volonté des fruits pour leurs vitamines, un peu de féculents pour tenir lors de la prochaine période de jeûne. N’oubliez pas non plus les produits laitiers pour leurs apports en calcium. Mangez également du poisson à votre guise, car c’est une bonne source de protéine. En plus, il est, comme l’huile d’olive et l’huile de tournesol, riche en oméga 3.

Quelles nourritures faut-il surveiller lors des périodes d’alimentation ?

Ce n’est pas parce que vous avez le droit de presque tout manger que vous pouvez vous laisser aller lorsque le jeûne est terminé. Il s’agit en effet de manger sain et non de s’adonner à la malbouffe. Par conséquent, faites attention aux plats riches en matière grasse et en releveur de goût comme les plats préparés industriellement. Les nourritures très sucrées sont également à éviter au maximum. Par ailleurs, les viandes rouges grasses, les desserts trop sucrés ne vous aideront pas à perdre du poids.

Jeûne intermittent menus : suggestions

Lorsque vous adoptez le jeûne intermittent, vous devrez sauter un repas par jour. Vous pouvez choisir de ne pas prendre de petit déjeuner. Dans ce cas, pendant le déjeuner, en entrée, vous pouvez par exemple prendre des légumes verts cuits à la vapeur que vous arroserez d’un filet d’huile d’olive. Le plat peut être à base de fruit de mer, de viande blanche, de poisson, ou de viande rouge maigre. Accompagnez cela d’une portion de légumineuses, de légumes ou de riz. En guise de dessert, les fruits sont incontournables. Lors du dîner, pensez à manger léger. Une soupe au potiron et un plat à base de viande blanche ou de poisson sans trop de matière grasse feront l’affaire.

Dans le cas où vous sautez l’un de ces deux repas, le petit déjeuner devra être frugal pour faire le plein de vitamines et riche en produits laitiers pour le calcium. Sans mettre de côté les céréales complètes qui sont d’excellentes sources de protéines. En tout cas, mangez des aliments complets et pensez à les varier pour pouvoir bénéficier de toutes les vertus organoleptiques du jeûne intermittent menus.

10 recettes pour booster votre perte de poids et votre bien-être. Des recettes d’entrées, de plats, d’accompagnements et même de desserts ou de snacks qui vont vous mettre l’eau à la bouche... De quoi vous faire plaisir tout en vous faisant du bien 👉 Cliquez ici pour recevoir votre cadeau ! 🎁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

to top