Alimentation Sans Gluten : A qui cela s’adresse-t-il ?

Vous avez tendance à mal digérer après le repas ? Et si c’était une intolérance au gluten ?

Comme un grand nombre de Français, c’est la première réaction que l’on peut avoir dans cette situation.

Le gluten est, paraît-il, notre ennemi juré qu’il faut absolument bannir de notre alimentation.

Mais, est-ce vrai ? Tout le monde peut-il adopter une alimentation sans gluten ?

Nous faisons le point sur ce sujet polémique.

Le gluten, c’est quoi au juste ? 

On sait qu’il se trouve principalement dans les pâtes et le pain, et qu’il fait beaucoup parler de lui ces dernières années. Mais finalement, on ne le connaît pas si bien que cela, ce fameux gluten.

Et pourtant, il y a toujours des gens autour de vous qui débattent sur ce sujet, sans même en connaître toute l’histoire. On vous donne ici l’occasion d’en apprendre davantage sur son origine. 

Le gluten est un ensemble de protéines que l’on trouve dans le blé, mais aussi dans l’épeautre, le seigle, l’orge et le kamut. Ce qui signifie que tous les aliments à base de farine de blé sont concernés :

  • Le pain ;
  • Les pâtes ;
  • Les farines ;
  • Les gâteaux ;
  • Les tartes, quiches et pizzas.

Sa spécificité, c’est qu’il colle (glu) lorsque l’eau et la farine se rencontrent. Ainsi, il permet aux aliments d’obtenir une texture particulière, comme l’aération de la mie du pain, ou le volume d’une brioche.

Les industriels ont donc vu dans le gluten un bon moyen d’épaissir et de donner du liant à leurs produits. De ce fait, le gluten se retrouve maintenant presque partout :

  • Les plats préparés ;
  • Les sauces ;
  • Les soupes industriels ;
  • Les aliments panés et frits ;
  • Les biscuits et confiseries ;
  • La charcuterie ;
  • Les épices ;
  • Les alcools comme la bière ou le whisky ;
  • Les sirops et arômes.

Et chose surprenante : on le retrouve même dans certains médicaments.

Pour avoir une alimentation sans gluten, la seule solution est de lire la liste des ingrédients en repérant la présence de farine de blé et d’amidon de blé. Certains produits indiquent aussi sur l’emballage la mention “sans gluten”.

Intolérance au gluten et hypersensibilité : faites la différence

Le gluten a tellement été pointé du doigts ces derniers temps qu’il devient responsable, souvent à tort, d’une mauvaise digestion et de gonflements. Mais, est-ce vraiment à cause du gluten que vous avez ces symptômes ?

Il faut bien différencier ces 3 notions :

L’allergie au gluten 

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une allergie, et donc d’une réaction physique immédiate. Rougeurs, démangeaisons ou œdèmes, la situation peut être très grave. Une personne allergique au gluten ne doit absolument pas en ingérer.

L’intolérance au gluten

C’est ce que l’on appelle la maladie cœliaque. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, elle ne touche que 1% de la population. Il est donc faux de dire que l’on est intolérant au gluten sans qu’un professionnel de la santé ait posé un diagnostic.

C’est une maladie chronique qui crée une inflammation au niveau des intestins. Le système immunitaire surréagit au contact du gluten, c’est une maladie auto-immune.

Les nutriments sont alors mal absorbés et provoquent des troubles divers pour la santé.

Les symptômes sont les suivants :

  • Inconfort digestif : ballonnements, constipation, diarrhées, douleurs, nausées ;
  • Carences : anémie, vitamines, calcium ;
  • Perte de poids ;
  • Troubles de l’humeur ;
  • Fatigue persistante ;
  • Problèmes de peau ;
  • Douleurs articulaires ;
  • Aphtes fréquents.

Sur le long terme, l’intolérance au gluten peut amener certaines maladies, comme :

  • L’ostéoporose ;
  • Le diabète de type 1 ;
  • La thyroïde ;
  • La sclérose en plaque ;
  • La polyarthrite ;
  • L’infertilité ;
  • La maladie neurologique.

Il convient donc d’arrêter le gluten rapidement.

En général, le diagnostic est beaucoup plus facile à repérer chez les bébés et les jeunes enfants. La courbe de croissance est un bon indicateur. En revanche, c’est plus long pour les adultes, car les symptômes sont progressifs et peuvent aussi être liés à d’autres facteurs.

L’hypersensibilité au gluten

Les personnes sensibles au gluten sont beaucoup plus nombreuses. Les symptômes sont quasiment les mêmes que dans le cas de la maladie cœliaque : troubles digestifs, fatigue, irritabilité, douleurs articulaires, aphtes.

Cependant, ce n’est pas une maladie, puisque l’organisme continue à bien fonctionner. Le problème vient plutôt du fait que le gluten est difficile à digérer. Pour s’en débarrasser, le corps produit davantage d’acides et provoque ces désagréments. 

alimentation sans gluten

Le “no-glu” : un phénomène de mode de plus en plus répandu

L’alimentation sans gluten commence à se répandre partout dans les rayons. Les industriels n’hésitent pas à inciter les consommateurs à acheter leurs produits dits “sans gluten”. Un vrai coup marketing !

Pourquoi un tel engouement ? Il faut dire que l’information s’est rapidement propagée, avec la précieuse aide des médias.

Il suffit que quelques personnes aient essayé le régime sans gluten et qu’elles aient constaté une amélioration de leur santé, pour que le message soit relayé. Et lorsque les célébrités s’y mettent, cela en devient un phénomène de société.

Résultat : le gluten est mauvais pour la santé, il faut l’enlever de son alimentation.

Attention, il ne faut pas se précipiter dans des conclusions hâtives. Avez-vous pensé que le coupable est peut-être ailleurs ?

Manger sans gluten, c’est aussi limiter les additifs et le sucre dangereux pour la santé. Car oui, il y a de nombreux additifs dans notre chère baguette de pain.

Adopter une alimentation sans gluten : bonne ou mauvaise idée ?

Vous vous demandez encore s’il faut éviter le gluten ou non ? Nous n’allons pas vous donner une réponse toute faite, car vous seul pouvez juger de ce qui est bien pour vous.

En revanche, il faut agir en toute connaissance de causes.

Ce que vous devez savoir :

Si vous pensez être intolérant au gluten

Prenez rendez-vous auprès de votre médecin qui pourra diagnostiquer une possible intolérance au gluten. Dans ce cas, il n’y a pas de mystère, il ne faut plus en consommer.

Si vous pensez être hypersensible au gluten

Faites plusieurs tests pour savoir quels sont les aliments que vous avez du mal à digérer. Prenez des notes et gardez la liste des ingrédients. N’hésitez pas à changer de pain, car tous ne se valent pas.

Vous devez aussi en parler à un médecin. Dans ce cas, il faut penser à limiter le gluten pour avoir une meilleure digestion.

Si vous voulez suivre un régime sans gluten pour d’autres raisons

Pour perdre du poids, retrouver la forme, améliorer ses performances physiques, les raisons sont multiples. Sauf qu’une alimentation sans gluten ne vous garantit pas ces résultats, loin de là.

Ce que vous devez savoir sur le régime sans gluten :

  • Il ne présente pas de risque particulier, à condition d’équilibrer ses repas ;
  • La perte de poids et l’énergie sont surtout liées à de bonnes habitudes alimentaires ;
  • Il est souvent remplacé par du sucre et additifs dans les produits dits sans gluten ;
  • Il est assez contraignant au quotidien ;
  • Il peut être bénéfique dans le sens où l’on mange plus de légumes.

Prenez soin de vous et de votre santé en adoptant une bonne alimentation. Pour tout savoir, pas à pas, téléchargez votre guide complet et gratuit Objectif ExtraForme.

 

All Categories:

  • Partager cet article

Commentaires

Laissez un commentaire

2017 - 2019 © ExtraForme.fr - Mentions légales