Méfaits du Sucre sur le Cerveau : Quelles conséquences ?

Le sucre fait grossir, il donne des caries, il provoque le diabète. Ça, ce sont les dégâts du sucre sur la santé que tout le monde connait.

Dernièrement, on a appris aussi qu’il abîme la peau.

Autre information capitale : il agit sur le cerveau de façon significative. Comment ? Pourquoi ? Quelles sont les conséquences ?

On vous explique tout sur les méfaits du sucre sur le cerveau, et ça fait peur.

Les méfaits du sucre sur le cerveau : tout comprendre sur son effet addictif

Il vous donne de l’énergie, vous réconforte quand le moral est au plus bas et vous replonge en enfance, c’est bien sûr, le sucre. S’il est indispensable pour l’organisme, il fait aussi beaucoup de dégâts s’il est consommé en trop grande quantité.

Voici une des informations sorties récemment qui a fait beaucoup de bruit : le sucre serait addictif, au même titre que la drogue.

C’est en tous cas la conclusion tirée par plusieurs chercheurs, suite à une expérience sur les rats de laboratoire.

Pour arriver à ces résultats, ils ont proposés à ces rats du sucre d’un côté, et de la cocaïne de l’autre. Sur les 100 rats, 94 se sont tournés vers le sucre.

De plus, les effets secondaires du manque de sucre sont bien réels : 

  • Faiblesse musculaire ;
  • Étourdissements ;
  • Chutes de tension ;
  • Maux de tête ;
  • Anxiété et agressivité ;
  • Dépression ;
  • Sueurs ;
  • Troubles du sommeil.

Mais, peut-on vraiment qualifier le sucre de drogue ? Pas vraiment, selon certains scientifiques.

Pour bien comprendre, voici la suite de l’expérience réalisée sur les rats.

Alors que la grande majorité de ces rats ont préféré le sucre, ils ont fait un deuxième essai, mais en leur donnant un choc électrique avant. Et cette fois-ci, ils n’ont pas voulu de sucre, contrairement à la cocaïne.

Dans cette expérience, d’autres facteurs entrent également en ligne de compte, comme le fait que les rats sont attirés par le goût sucré, et non le sucre en lui-même.

Concrètement, les avis sur le niveau de dépendance du sucre sont partagés. Ce qui est sûr, c’est qu’il active le circuit de récompense et nous rend addict, au moins comme la caféine et la nicotine.

Pour combattre les méfaits du sucre sur le cerveau, n’hésitez pas à trouver des alternatives, comme les fruits, le sirop d’érable, le sirop de coco, ou encore la stévia. Même s’ils ne sont pas sans danger, ils sont tout de même meilleurs que le sucre raffiné.

La diminution des capacités intellectuelles à cause d’une alimentation trop sucrée

Autre bonne raison d’éviter le sucre : il réduit vos performances intellectuelles. Cette information fait peur, mais elle est véridique.

Manger trop de sucre agit sur le cerveau en réduisant la taille de l’hippocampe et en détériorant sa structure. Cette zone du cerveau, qui prend la forme de l’animal marin, est essentielle pour le bon fonctionnement de la mémoire.

Elle sert à capter les images, sons et odeurs pour les garder en souvenirs plusieurs années après. Aussi, elle joue un rôle majeur dans l’apprentissage, touchant en priorité les plus jeunes.

C’est pour cela que les enfants doivent apprendre à manger moins de sucre. En tant que parent, c’est votre rôle de les éduquer sur une bonne alimentation en réservant les bonbons, gâteaux et diverses sucreries pour des événements occasionnels.

De plus, elle nous permet d’avoir un bon sens de l’orientation, un peu comme un GPS. De ce fait, si l’hippocampe est abîmé, nos capacités intellectuelles sont limitées.

Autre problème : la résistance à l’insuline. Hormis le risque de diabète, la prise de poids et toutes les maladies liées, elle provoquerait une altération des fonctions cognitives.

Les cellules communiquent moins bien entre elles, avec des troubles de la mémoire. Les méfaits du sucre sur le cerveau sont donc bien réels, et cela en devient un vrai danger public.

méfaits du sucre sur le cerveau

Les maladies neurodégénératives liées à une consommation excessive de sucre

Avec toutes ces recherches réalisées en laboratoire, on peut se demander s’il n’existe pas un lien de cause à effet entre les maladies neurodégénératives et le mauvais sucre.

Ici, on parle principalement de la maladie d’Alzheimer qui touche 1,2 million de personnes en France. La maladie fait de plus en plus de victimes, avec 1 nouveau cas diagnostiqué toutes les 3 minutes dans notre pays.

On sait qu’un excès de glucose engendre des pertes de mémoire dues à un hippocampe endommagé et à la résistance à l’insuline. On sait aussi que les personnes diabétiques de type 2 ont un risque accru de développer l’Alzheimer.

C’est pour cela que certains chercheurs parlent de “diabète du cerveau”, ou encore de “diabète de type 3”.

Dans le cerveau, il y a un phénomène de glycation qui se produit, créant un dysfonctionnement des cellules. Pour tout comprendre sur cette drôle de réaction qui crée aussi des problèmes de peau, voici un article sur les méfaits du sucre sur la peau.

Concrètement, limiter le sucre pourrait avoir un impact positif sur la progression des maladies neurodégénératives, et leur prévention. 

Alors, pour muscler son cerveau, on fait bien sûr, un maximum de Sudoku et de jeux de mémoire, on s’implique dans de nouvelles activités, on garde le lien social, et on mange mieux.

Troubles de l’humeur : une autre conséquence du sucre sur la santé

Parmi les méfaits du sucre sur le cerveau, il y a également les troubles de l’humeur.

Nous sommes nombreux à manger un carré de chocolat pour ressentir une sensation de bien-être, boire une boisson sucrée pour combattre la fatigue, ou encore terminer le pot de glace pour vaincre le coup de blues.

S’il est vrai que le sucre donne de l’énergie et stimule le plaisir, ces effets sont de courte durée. C’est ce que démontrent de nombreuses études sur le sujet : la surconsommation de sucre est très mauvaise pour notre humeur.

D’abord une sensation agréable, puis une descente vers l’anxiété, le stress et l’état dépressif. Nos émotions agissent comme un yoyo en permanence. Et comme le sucre appelle le sucre, la situation ne fait que de s’aggraver.

La sérotonine que nous libérons lorsque nous ingérons du glucose est mise à rude épreuve à chaque fois. Résultat : le dérèglement de la production de cette hormone impacte directement la capacité à ressentir des émotions positives sur le long terme.

Donc, pour être heureux et retrouver de l’énergie, contrôlez votre quantité de sucre.

Vous voulez savoir comment faire pour avoir de l’énergie tous les jours ? Téléchargez votre guide complet et gratuit Objectif ExtraForme.

All Categories:

  • Partager cet article

Commentaires

Laissez un commentaire

2017 - 2019 © ExtraForme.fr - Mentions légales