Parlons Forme #044 : Assumez votre responsabilité à 100%

Au sommaire du quarante-quatrième épisode de Parlons Forme

Dans cet épisode vous allez découvrir

  • Que faire pour gagner en autonomie ? Pourquoi est-ce si important ?
  • Pourquoi vous ne voulez pas être dépendant d’un élément extérieur ?
  • Pourquoi est-il indispensable d’endosser la responsabilité de votre santé ?
  • Un exemple d’une femme qui ne le fait pas à 100%,
  • Quelle est la seule personne qui va faire que les choses vont changer ?
  • La chose à abandonner absolument pour que vous puissiez progresser,
  • Pourquoi les circonstances et les événements n’expliquent pas votre situation actuelle,
  • Ces deux types de comportements qui nuisent à l’atteinte de vos objectifs,
  • La décision que vous allez devoir prendre pour progresser,
  • 3 conseils pour que vous progressiez plus facilement,
  • Et bien d’autres choses…

Liens cités dans cet épisode

Merci pour votre écoute !

Si vous souhaitez réagir à ce podcast, laissez un commentaire juste ci-dessous.

Si vous avez apprécié cet épisode de Parlons Forme (et le podcast en général), laissez une note et un commentaire sur iTunes (voir comment faire).

Votre avis compte beaucoup pour moi et les notes sont très importantes pour faire connaître le podcast et lui donner de la visibilité ! 🙂

Si vous avez déjà un compte, cela prend moins d’une minute, je compte sur vous 👍

Enfin, pour être sûr de ne rien louper, abonnez-vous sur iTunesYouTube, Spotify ou toute autre plateforme de votre choix (voir les liens sous le lecteur) et ainsi vous serez automatiquement informé lors de la publication du prochain épisode.

Découvrir un autre épisode de Parlons Forme

Pour compléter cet épisode, je vous propose de (re-)découvrir cet épisode où je vous partage 3 critères indispensables pour une perte de poids durable.

Si vous souhaitez mincir et que vous suivez une méthode qui ne respecte pas ces trois critères alors il y a de fortes chances que vous repreniez rapidement les kilos que vous avez difficilement perdu.

Episode à écouter ci-dessous ou téléchargez-le au format MP3 (Clic droit / Enregistrer sous…)

Accéder aux notes de cet épisode

La semaine dernière j’ai évoqué avec vous les 3 critères que j’estime indispensables pour une perte de poids durable. Pour rappel, ces 3 critères sont les suivants :

  • Cela doit être simple à suivre et à appliquer,
  • Cela doit vous permettre de maintenir vos résultats sur le long terme,
  • Cela doit être favorable pour votre santé à court, moyen et long terme

Et en fait, en prenant un peu de recul au cours de la semaine j’ai identifié soit un 4eme critère ou un critère global qui est plus ou moins présent dans les 3 précédents, c’est celui de l’autonomie.

Être autonome pour être libre

Si vous voulez perdre du poids et maintenir vos résultats dans le temps ou d’une façon globale vous sentir mieux dans votre corps alors il est indispensable que vous preniez la responsabilité de l’atteinte de ce résultat. Et pour cela il faut que vous soyez autonome.

Cela veut dire que si vous décidez de changer de choses dans votre vie vous devez à la fois comprendre :

  • Pourquoi vous mettez en place ces changements,
  • Les mécanismes qui expliquent pourquoi ces actions fonctionnent et
  • Comment vous pouvez les adapter en fonction des résultats que vous obtenez

Si vous arrivez à acquérir ces 3 types de compétences alors vous savez avec certitude que passé les premières semaines, où il est bon d’être guidé et accompagné pour être efficace dans ses actions et ne pas partir dans tous les sens, alors vous saurez vous débrouiller tout seul et poursuivre sur cette voie en toute autonomie.

Clairement, les programmes et les solutions où vous êtes pris en charge à 100% ne seront jamais une solution viable sur le long terme, car il y aura toujours un moment de « retour à la réalité ».

Un moment où vous ne serez plus pris en charge et où vous allez devoir vous débrouiller par vous-même :

  • Vous n’allez pas passer votre vie à vous faire livrer des repas tout prêts qui coûtent une fortune,
  • Vous n’allez pas passer votre vie à manger toujours la même chose parce que c’est plus simple comme ça,
  • Vous n’allez pas passer votre vie à attendre le menu de la semaine de votre coach avant d’aller faire vos courses

Si vous êtes dans une situation de ce genre alors vous êtes dépendant d’un élément extérieur pour votre propre réussite.

Que se passera-t-il le jour où cet élément extérieur n’est pas ou plus capable de vous fournir le service attendu ? Que se passera-t-il le jour où vous n’avez plus envie ou les moyens de vous payer ce service ?

Vous retournez à vos anciennes habitudes et vous constatez une fois de plus votre échec, car vous n’êtes pas en mesure de poursuivre sur cette voie ? Non ce n’est pas acceptable.

En devenant autonome, vous gagnez bien plus que la capacité à perdre vos kilos ou améliorer votre santé… vous gagnez surtout la liberté.

La liberté de suivre votre chemin à votre façon. De mettre en place un mode de vie qui vous correspond et qui est favorable à votre ligne et votre santé parce que vous savez quoi faire pour que cela arrive. Et pour cela vous n’avez pas d’autre option que de…

Prendre la responsabilité de votre santé

Voici un message que j’ai reçu cette semaine :

« Mon objectif principal et la perte de poids. Ayant essayé beaucoup de régimes, je suis toujours arrivé au même résultat "l'effet yo-yo".

J'ai deux enfants, quand on parle enfants cela veut dire : armoires à gâteaux contenant également des bonbons, et un frigo rempli de yaourts pleins de sucres.

Il faut leur faire des repas équilibrés, mais évidemment pas que...

C'est donc très compliqué de pouvoir alterner régime et repas pour eux tout en essayant évidemment de ne pas craquer. »

Quand je les lis ce message je me dis qu’ « a priori » cette personne ne prend pas la pleine responsabilité de sa santé.

Il y a plein de choses qu’elle pourrait mettre en place pour atteindre son objectif, voici quelques exemples :

  1. Parler avec ses enfants, leur expliquer son objectif et leur demander leur soutien qui passera peut-être par le fait d’enlever certains produits qui tentent vraiment cette femme. L’idée n’est pas de priver la famille de toute forme de plaisir, mais peut-être que cette personne est vraiment tentée par les cookies, mais pas spécialement par les bonbons. Dans ce cas elle met de côté les cookies et achète d’autres gâteaux à ses enfants et garde aussi les bonbons.
  2. Elle peut aussi simplement décider d’arrêter d’acheter ce type de produits et remplacer ces goûters faits de produits ultra-transformés et ultra-sucrés par des fruits frais ou secs + des amandes et un produit laitier par exemple. Pareil pour les bonbons, il n’y a aucune obligation d’en acheter pour que vos enfants en mangent au quotidien. De mon côté, je n’achète jamais de bonbons à mes enfants. Si l’occasion se présente, ils peuvent parfaitement en manger, mais clairement ils n’en ont pas besoin au quotidien. Et franchement quand il n’y en a pas à la maison alors ils n’y pensent pas et donc ça ne leur manque pas.
  3. Pour les yaourts, elle peut opter pour une marque avec moins de sucres ou carrément nature et si besoin elle rajoute du sucre, mais au moins elle peut contrôler le sucre qu’elle consomme.
  4. Pourquoi vouloir alterner « régime » et repas pour les enfants ? Déjà la première étape serait d’oublier l’idée de régime, pour cela elle pourrait opter pour le jeûne intermittent ensuite même si elle fait des repas où elle « fait attention », je suis sur quelle peut trouver des options qui seront à la fois compatibles avec ses objectifs tout en étant apprécié par le reste de la famille.
  5. Le dernier point est celui autour des « craquages »… quand il y a craquage, ça veut dire qu’il y a résistance. S’il y a résistance, ça veut dire qu’il y a frustration. Pour éviter ça alors il faudrait travailler sur l’origine et la nature de la frustration pour la résoudre le problème à la source plutôt que d’être dans la lutte avec soi-même ainsi que son corps pendant toute sa vie…

Bref, l’idée n’est surtout pas de stigmatiser cette personne, mais de vous montrer comment nos pensées et notre vision du monde vont influencer l’ensemble de vos décisions.

C’est pourquoi la première chose sur laquelle vous devez travailler si vous voulez vous prendre en main c’est d’accepter l’idée que vous DEVEZ prendre à 100% la responsabilité de votre santé.

Il n’y a que vous en uniquement vous qui pouvez agir pour que les choses s’améliorent :

  • Oui, c’est vous qui avez décidé d’acheter ce paquet de gâteau au supermarché,
  • Oui, c’est vous qui n’avez pas dit non à ce collègue qui vous proposait ces chouquettes ce matin,
  • Oui, c’est vous qui avez eu la flemme d’enfiler vos baskets ce weekend,
  • Oui, c’est vous décidez de regarder ce dernier épisode alors que vous savez que vous êtes déjà fatigué et que vous auriez bien besoin de cette heure de sommeil supplémentaire…

Alors bien entendu je sais qu’il existe certaines circonstances particulières qui vont faire que l’on ne va pas faire les meilleurs choix, mais la très grande majorité du temps c’est vous et uniquement vous qui prenez telle ou telle décision qui ne favorise pas votre santé et l’atteinte de vos objectifs.

L’étape principale pour assumer votre responsabilité consiste avant tout à…

Abandonner vos excuses

Si je reprends l’exemple du message précédent, cette femme se sert de ses enfants, de l’industrie agroalimentaire ou du fait que « c’est compliqué » pour justifier le fait qu’elle n’arrive pas à perdre du poids ou maintenir ses résultats.

Pourtant je suis convaincu que ses enfants ne l’obligent pas corps et âme à acheter tel ou tel type de produits, l’industrie agroalimentaire ne l’oblige pas à choisir tel type de produits plutôt qu’un autre et il n’est pas nécessaire de passer des heures en cuisine pour cuisiner des plats bons pour la santé et appréciés par toute la famille.

Bref, il faut accepter de prendre du recul sur vos comportements et chercher à les faire évoluer dans le bon sens. Vous avez le pouvoir de faire les choses différemment et d’obtenir les résultats désirés. Peu importe la raison ; l’ignorance, la peur, le besoin d’être accepté par les autres, etc. ; vous avez décidé de ne pas exercer ce pouvoir.

Et vous savez quoi ? On s’en fiche ! Le passé c’est le passé et dans tous les cas vous ne pouvez pas revenir en arrière. Par contre vous pouvez décider qu’à partir d’aujourd’hui les choses seront différentes et qu’à partir d’aujourd’hui vous allez prendre la responsabilité à 100% de ce qui vous arrive ou pas.

Si quelque chose ne se passe pas comme prévu, demandez-vous :

  • À quoi je pensais à ce moment-là ?
  • Comment je me sentais ?
  • Qu’est-ce que j’ai dit ?
  • Quelle est la croyance derrière ce comportement ?
  • Pourquoi cette personne a-t-elle agi ainsi ? Ai-je fait quelque chose pour ?
  • Qu’est-ce que je pourrai faire de différent pour que cela ne se reproduise pas ?

La plupart des résultats que vous obtenez sont le fruit de votre réaction à une circonstance ou un évènement en particulier. Et le truc c’est que bien souvent vous n’avez pas la main sur la circonstance ou l’évènement. Dans ce cas il y a deux options possibles :

Soit vous blâmez la circonstance et dans ce cas c’est peut-être la faute de vos enfants, de votre femme ou de votre mari, de vos parents, de votre génétique, de vos amis, de votre patron, de vos moyens financiers, du gouvernement ou encore de la météo si vous n’arrivez pas à atteindre vos objectifs… Sauf que si la source du problème était vraiment l’un de ces facteurs alors toute personne dans la même situation que vous devrait avoir exactement les mêmes résultats que vous. Bien entendu ce n’est pas le cas. En réalité, la circonstance est neutre et c’est uniquement votre réponse à cette circonstance qui va faire que vous allez prendre la bonne direction, ou pas.

Beaucoup de personnes dépassent ces croyances limitantes donc ça ne peut pas être le facteur qui vous limite. Si ce ne sont pas ces circonstances et ces évènements qui vous limitent alors c’est que le facteur limitant c’est vous. Vous vous limitez vous-même avec des pensées et des comportements qui ne vous mènent pas à la réussite.

Pour changer cela, l’autre option est alors d’adapter votre réponse à la circonstance. Vous pouvez changer la façon dont vous pensez, dont vous communiquez, l’image que vous avez de vous-même ou encore vos comportements. Trop souvent on se laisse enfermer dans des habitudes. On a des réponses conditionnées vis-à-vis de notre entourage et on ne réalise pas forcément que les choses pourraient être différentes. Pour cela, il est nécessaire de reprendre votre pouvoir et d’avoir cette attention et cette intention d’aligner votre vie avec vos objectifs.

Pour abandonner vos excuses, il y a deux étapes majeures :

Première étape : Arrêtez de rejeter la faute sur les autres.

Vous ne pouvez pas obtenir les résultats désirés si vous pensez que vous n’y arrivez pas à cause des circonstances extérieures. Les circonstances sont neutres et ce sont vos pensées, vos sentiments et vos actions qui font que vous obtenez, ou pas, le résultat attendu.

Dans tous les cas c’est VOUS qui prenez la décision de faire ou de ne pas faire telle chose. C’est l’accumulation de ces choix, bon ou mauvais, qui font que vous êtes là où vous en êtes aujourd’hui.

La deuxième étape consiste à arrêter de se plaindre.

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais la plupart du temps on se plaint de choses qui pourraient être différentes, mais pour lesquelles on a décidé, d’une manière ou d’une autre, de ne pas agir.

  • On se plaint de ce travail, mais on ne se forme pas ou on n’en cherche pas un autre,
  • On se plaint d’être en surpoids, mais on ne change pas sa façon de manger,
  • On se plaint d’être fatigué, mais on ne se couche pas plus tôt,
  • On se plaint de manquer d’énergie, mais on ne fait jamais de sport,
  • On se plaint d’être stressé, mais on ne prend pas cinq minutes pour faire quelques exercices de relaxation…

Pourquoi on ne le fait pas ? Parce que cela signifie qu’il va falloir prendre un « risque ». Le risque de changer des choses, de s’exposer à la critique, de dire plus souvent non. Le risque d’échouer, de se confronter à son entourage, d’avoir tord et de devoir se remettre en cause.

Tout cela demande des efforts, du temps et parfois de l’argent. Pour cela il faut accepter l’idée que vous allez vous retrouver dans des situations inconfortables ou peut-être difficiles. Alors bien souvent, plutôt que de faire ces choix, on opte pour le statu quo et on se plaint de la situation en accusant les circonstances.

Si cela vous parle j’ai juste envie de vous suggérer cette idée pour sortir de cette situation qui est néfaste pour tout le monde, vous, mais aussi votre entourage qui en a probablement marre d’entendre vos plaintes.

Cette idée, c’est de faire un choix :

  • Soit vous acceptez la situation actuelle et vous arrêtez de la comparer à une sorte d’idéal que vous aimeriez atteindre, mais pour lequel vous n’êtes pas prêt à agir. C’est cette comparaison entre maintenant et l’idéal imaginé qui crée la frustration et la plainte de ne pas y être. Si vous décidez d’accepter votre situation actuelle alors tout est OK et vous n’avez plus de raisons de vous plaindre. Dans l’absolu, personne ne vous oblige à perdre ces 20 kilos qui vous encombrent, personne ne vous oblige à dormir 08h00 par nuit, personne ne vous oblige à faire du sport 3 fois par semaine…

    Vous n’avez pas envie de faire tout cela ? Alors c’est OK. Faites une croix dessus, passez à autre chose, prenez la responsabilité que cette situation est OK pour vous et arrêtez de vous plaindre à ce propos. La seule question qui reste en suspens c’est, dans quelle mesure cette situation peut-elle avoir des conséquences sur votre vie future ? Votre santé ? Vos relations ? Votre capacité à profiter de la vie et de vos vieux jours ? Quand on parle de santé, cette problématique risque de se présenter à un moment ou un autre…
  • L’autre option, est de tenter de faire quelque chose de nouveau, de différent pour aller vers le résultat que vous voulez obtenir. Alors oui ce sera peut-être inconfortable, oui vous n’allez pas forcément réussir du premier coup, mais là encore, vous ne vous plaignez plus parce que vous agissez pour atteindre vos objectifs et construire la vie que vous voulez vraiment vivre.

La bonne nouvelle c’est qu’à partir du moment où vous faites l’un de ces deux choix alors…

La vie est beaucoup plus facile

Si vous acceptez la situation telle qu’elle est alors vous n’avez plus à vous en préoccuper et c’est OK ainsi.

Si vous décidez d’agir alors vous prenez l’habitude de faire bouger les choses, vous prenez des décisions rapides et vous n’attendez plus qu’une situation se transforme en catastrophe avant de réagir. Vous passez à l’action même lorsque c’est inconfortable ou que vous doutez de votre capacité de réussir, mais ce sont tous ces petits pas qui font qu’au final vous êtes confortable dans les situations inconfortables.

Vous exprimez votre point de vue, vous prenez les choses en main et faites en sorte qu’elles se réalisent plutôt que d’espérer qu’elles arrivent. Vous gagnez en confiance en vous, en votre capacité à atteindre vos objectifs et si vous êtes suffisamment patient et persévérant alors vous savez que vous êtes obligé de réussir.

Alors bien entendu, je sais parfaitement que tout cela c’est plus facile à dire qu’à faire, mais pour autant…

Cela n’a pas à être difficile et compliqué

Les principes que je vous présente dans ce podcast sont simples pour autant je sais que ce n’est pas forcément facile à mettre en place. Ça demande de l’attention, de la discipline et une certaine volonté pour expérimenter et prendre des risques. Si c’est votre cas, alors voici trois derniers conseils pour cet épisode :

Le premier c’est de demander.

La plupart du temps on n’ose pas demander un feedback à notre entourage parce qu’on n’a pas trop envie d’entendre leur réponse et d’être confronté à la réalité de nos comportements. Pourtant la vérité c’est juste la vérité. Il est préférable d’y faire face plutôt que de chercher à l’ignorer. Et au moins, une fois que vous la connaissez alors vous pouvez agir.

Donc l’idée c’est de demander à vous demander à vous-même, mais aussi à votre entourage si vos comportements actuels fonctionnent ? Qu’est-ce que vous pourriez mieux faire ? Qu’est-ce que vous pourriez faire de plus ? Qu’est-ce que vous pourriez arrêter de faire ? Comment est-ce que vous vous limitez vous-même ? Encore une fois, n’ayez pas peur de la vérité, sans elle vous ne pouvez pas progresser.

Le deuxième conseil c’est de vous entourer.

Auprès de votre entourage, demandez du soutien, créez une équipe de supporters qui va vous aider. Rejoignez des communautés de personnes positives, qui ont des objectifs similaires aux vôtres et qui vont vous motiver et vous aider à progresser.

Le troisième conseil c’est de vous faire accompagner.

Vous n’avez pas forcément dans votre entourage des personnes qui sont formées et qui ont les connaissances nécessaires pour vraiment vous aider. Si c’est votre cas alors, entourez-vous de personnes qui ont ces compétences. Des personnes qui vont vous aider à prendre du recul sur votre situation actuelle, qui vont vous challenger pour vous aider à dépasser vos limites, mais aussi qui vont vous soutenir lorsque vous en avez besoin. Des personnes qui ont l’expérience et les connaissances qui font faciliter votre transformation.

Si vous le souhaitez, je peux être cette personne. Pour cela je vous invite à découvrir les programmes disponibles sur le site Extraforme.fr. Parmi ces programmes, il existe la méthode Demain Plus Mince, il s’agit d’une méthode complète qui vous aide à perdre du poids sans prise de tête inutile tout en mangeant ce que vous aimez. Pour en savoir plus sur ce programme, vous pouvez consulter le site demainplusmince.com.

Sur cette page vous découvrirez l’ensemble du contenu de ce programme et vous verrez par vous-même que grâce à ce programme vous avez accès :

  • Aux connaissances qui vont vous permettre de faire les bons choix et faciliter votre transformation. Vous avez accès…
  • À la communauté qui vous permet d’être entouré de personnes bienveillantes, à l’écoute et qui sont là pour vous soutenir. Vous avez aussi accès…
  • Au coaching puisque je suis là pour vous épauler et vous accompagner tout au long de votre parcours

Pour découvrir les détails de votre Pack de formation, consultez maintenant le site demainplusmince.com.

Dans tous les cas, je vous souhaite une très belle semaine et je vous dis à très vite pour le prochain épisode. Ciao !

  • Partager cet article

Commentaires

Laissez un commentaire

2017 - 2020 © ExtraForme.fr - Mentions légales