Parlons Forme #052 : 5 hormones qui impactent votre poids

hormones qui impactent votre poids

Connaissez-vous les HORMONES DE LA MINCEUR ? Une approche Simple, sans frustration et 100% Naturelle (qui fonctionne même après des années de régimes inefficaces) 👉 Cliquez ici pour Activer votre Perte de poids !

Au sommaire du cinquante deuxième épisode de Parlons Forme

Dans cet épisode vous allez découvrir

  • L’hormone utilisée par votre corps pour casser les graisses,
  • Ce qu’il peut arriver si votre niveau de sucre sanguin est trop bas,
  • Le mécanisme mis en place par votre organisme pour éviter cela,
  • Les deux hormones qui impactent les sensations de faim et de satiété,
  • Pourquoi vous risquez d’être obsédé par la nourriture si vous décidez de réduire vos apports en calories,
  • Cette hormone qui favorise la conservation des muscles et augmente votre métabolisme de base,
  • Comment le stress entraîne un plus grand risque de stocker des graisses,
  • Ce que vous pouvez faire pour réduire votre stress au quotidien,
  • La méthode simple pour manipuler vos hormones,
  • Les faire travailler pour vous aider devenir plus mince,
  • Et bien d’autres choses…

Liens cités dans cet épisode

Merci pour votre écoute !

Si vous souhaitez réagir à ce podcast, laissez un commentaire juste ci-dessous.

Si vous avez apprécié cet épisode de Parlons Forme (et le podcast en général), laissez une note et un commentaire sur iTunes (voir comment faire).

Votre avis compte beaucoup pour moi et les notes sont très importantes pour faire connaître le podcast et lui donner de la visibilité ! ????

Si vous avez déjà un compte, cela prend moins d’une minute, je compte sur vous ????

Enfin, pour être sûr de ne rien louper, abonnez-vous sur iTunesYouTube, Spotify ou toute autre plateforme de votre choix (voir les liens sous le lecteur) et ainsi vous serez automatiquement informé lors de la publication du prochain épisode.

Découvrir un autre épisode de Parlons Forme

Pour compléter ce podcast, je vous propose de (re-)découvrir cet épisode dans lequel je vous parle de l’hormone qui joue le rôle principal dans la prise ou la perte de poids.

Dans ce podcast, nous voyons l’impact de l’insuline sur le stockage ou le déstockage des graisses.

Cet épisode est à écouter ci-dessous ou en téléchargeant le fichier audio au format MP3 (Clic droit / Enregistrer sous…)

Accéder aux notes de cet épisode

La semaine dernière nous avons commencé à parler du sujet des hormones et de leur impact sur votre poids. Nous avons vu qu’en fonction de votre mode de vie ces hormones peuvent favoriser soit la prise de poids, soit la perte de poids.

C’est une idée fondamentale qu’il faut garder en tête. En soi, une hormone n’est pas bonne ou mauvaise, en général c’est l’excès ou la raréfaction de cette hormone qui est mauvaise pour votre organisme. Comme toujours, votre corps se porte bien à partir du moment où il trouve un certain équilibre, celui qui lui permet de survivre dans les meilleures conditions possibles par rapport à son environnement extérieur.

C’est pourquoi, l’insuline dont nous avons parlé dans le précédent épisode n’est pas une « mauvaise » hormone. Au contraire elle est indispensable à votre survie. Ce qui est mauvais c’est d’en avoir trop ou pas assez. Si vous avez trop d’insuline dans le sang, elle va favoriser le stockage des graisses par votre corps mais si vous n’en avez pas assez alors c’est votre santé et même votre vie qui est en danger. Si votre corps ne produit plus d’insuline, vous perdez beaucoup de poids très rapidement.

Donc au final pour résumer et simplifier la chose on peut dire que l’insuline est l’hormone du stockage des graisses. Et bien sachez qu’en parallèle de l’insuline, votre corps et votre pancréas en particulier produit une autre hormone qui s’appelle le glucagon.

Le glucagon pour casser les graisses

Avant d’aller plus loin, petit rappel rapide : Lorsque vous mangez quelque chose, votre taux de sucre dans le sang augmente. Votre sang ne pouvant pas être trop « sucré » trop longtemps alors votre pancréas produit de l’insuline pour faire baisser ce taux de sucre. Passé quelques heures, votre taux de sucre est régulé et votre production d’insuline s’arrête.

Sauf que, toujours à la recherche de ce fameux équilibre, votre corps ne peut pas non plus avoir un taux de sucre dans le sang trop bas. Si cela arrive, vous vous retrouvez dans une situation d’hypoglycémie avec les symptômes suivants :

  • Baisse d’énergie soudaine,
  • Nervosité, irritabilité et tremblements,
  • Pâleur du visage,
  • Maux de tête,
  • Palpitation,
  • Faim impérieuse ou encore…
  • Une sensation de faiblesse générale

Une véritable hypoglycémie n’est vraiment pas à prendre à la légère et peut avoir des conséquences grave sur votre santé car elle peut entrainer une perte de conscience et même la mort.

Il est important de distinguer ce type de cas des hypoglycémies dîtes « réactives » ou « réactionnelles » qui, comme le nom l’indique, sont en général causées en réaction à la consommation de certains aliments. Ces malaises résultent d’une montée en flèche de votre glycémie, en général après avoir mangé des aliments particulièrement riches en glucides et en sucre.

Comme votre glycémie augmente très fortement et en très peu de temps alors votre pancréas est comme « pris de panique » et se met à produire énormément d’insuline. Tellement d’insuline que votre taux de sucre dans le sang tombe alors en dessous de son niveau normal et là aussi vous pouvez ressentir des sueurs, des tremblements ou encore des palpitations. Vous connaissez surement cette sensation de coup de barre qui arrive après un repas ou cette faim qui se manifeste en milieu d’après-midi… ce sont typiquement des signes légers d’hypoglycémie réactionnelle.

Bref tout cela pour dire que oui votre corps produit de l’insuline pour faire baisser votre taux de sucre dans le sang mais d’un autre côté, il ne faut pas que ce taux soit trop bas sinon c’est mauvais pour votre santé. Pour éviter cela alors votre pancréas produit une autre hormone qui s’appelle le glucagon.

Le glucagon est une hormone hyperglycémiante, c’est-à-dire qu’elle provoque une augmentation de la quantité de glucose dans votre sang. Dans un premier temps elle va chercher ce glucose dans les réserves du foie mais si ces réserves se vident alors le glucagon est capable de créer du « nouveau glucose » à partir des réserves de graisse.

Donc là où on peut dire que l’insuline est l’hormone du stockage des graisses ou peut aussi simplifier en disant que le glucagon est l’hormone du déstockage des graisses. Graisses qui sont alors utilisées comme carburant par votre corps pour fonctionner au quotidien.

Ces hormones qui régulent votre appétit

Maintenant parlons de deux autres hormones essentielles dans la gestion de votre poids, ce sont la ghréline et la leptine.

La ghréline est l’hormone qui définit votre niveau de faim. Plus vous avez de ghréline dans le sang plus vous avez envie et besoin de manger.

La leptine c’est l’hormone de satiété, celle qui indique à votre cerveau que vous avez suffisamment mangé et que vous n’avez plus faim.

Le souci c’est que les études montrent que lorsqu’une personne perd du poids dans le cadre d’une restriction calorique alors son niveau de ghréline va avoir tendance à monter sensiblement. Malgré toute la bonne volonté du monde, si vous privez votre corps du nombre de calories auquel il est habitué alors :

  1. Il va augmenter sa production de ghréline pour vous inciter à manger plus et…
  2. Il va réduire la production de leptine, l’hormone qui est censée vous indiquer que vous avez suffisamment mangé

Au final, vous ne finissez par ne penser qu’à ça et il est commun que des personnes au régime se retrouvent comme obsédées par la nourriture. Cette obsession n’est pas quelque chose de caractéristiques aux personnes obèses ou en surpoids. Si vous prenez une personne mince et que vous réduisez ses apports en calories alors oui, elle aussi va avoir cette tendance à être obsédée par la nourriture.

Ce n’est pas une question de poids, c’est une question d’hormones. Les personnes obèses ou en surpoids ne mangent pas plus parce qu’elles sont particulièrement gourmandes et incapables de se contrôler mais parce qu’elles subissent le dérèglement hormonal qui a lieu au sein de leur organisme.

De plus, il semblerait que l’insuline, qui est particulièrement présente chez les personnes obèses ou en surpoids soit aussi un inhibiteur de la leptine. Ça veut dire que l’organisme de ces personnes est moins sensible aux effets de la leptine, ces personnes se rendent moins compte du fait qu’elles ont déjà mangé et suffisamment mangé.

Autant de paramètres qui favorisent le fait de manger plus que les besoins naturels de leur corps et ont pour conséquences de stocker toute cette énergie disponible en excès sous forme de graisse.

L’hormone de croissance : l’hormone maîtresse

L’autre hormone dont je veux vous parler est l’hormone de croissance. Cette hormone, comme son nom l’indique, joue un rôle primordial au développement des enfants et des adolescents. Son taux culmine à la puberté puis diminue progressivement avec l’âge.

Un niveau trop faible d’hormone de croissance chez l’adulte se traduit par plus de graisse corporelle, moins de masse musculaire et une baisse de la densité osseuse. Par ailleurs, l’hormone de croissance accroît la possibilité de puiser l’énergie dans les graisses. La combustion des graisses réduisant les besoins en glucose, elle favorise la stabilité de la glycémie.

Cette hormone est considérée comme l’hormone maîtresse, c’est-à-dire que sa concentration fait varier d’autres hormones. Alors quand elle devient rare, la production d’autres hormones baisse, comme la testostérone qui permet entre autres la prise et le maintien de la masse musculaire.

Avec les années, vous perdez donc des muscles, vous stockez plus facilement de la graisse, vous dormez moins. La libido baisse, votre niveau d’énergie est de plus en plus bas, bref le métabolisme ralentit. Pour perdre de la graisse et ralentir le vieillissement, il faudrait donc que le corps soit exposé à un maximum d’hormones de croissance.

Le cortisol favorise le stockage du gras

Enfin, 5eme et dernière hormone évoquée dans ce podcast, le cortisol aussi connue comme étant « l’hormone du stress ». C’est l’hormone est produite par votre corps lorsque vous vous retrouvez dans une situation stressante qui nécessite soit de fuir, soit de combattre.

Ce processus naturel était extrêmement utile il y a plusieurs milliers d’années lorsque notre vie était régulièrement en danger face à des bêtes sauvages ou d’autres tribus mais dans notre civilisation moderne tout cela est un peu trop efficace.

Surtout qu’au final, notre mode de vie à 100 à l’heure rempli de situation plus ou moins stressantes font que notre corps peut se retrouver submerger par des shots de cortisol à longueur de journée :

  • Lorsque votre réveil sonne et vous lève en sursaut,
  • Lorsque vous êtes coincé dans les embouteillages alors que vous êtes attendu à un rendez-vous,
  • Lorsque vous tentez d’expliquer une leçon de grammaire à votre enfant qu’il ne comprend pas,
  • Lorsque vous montez sur la balance et que vous constatez que vous avez pris 200 grammes

Autant de situation parmi des milliers d’autres qui potentiellement peuvent être à l’origine de la sécrétion de cortisol par votre organisme.

Le problème c’est que le cortisol fait augmenter l’insuline. Or comme nous l’avons vu précédemment, un taux élevé d’insuline favorise le stockage des graisses et favorise la mise en place du processus de résistance à l’insuline. Bref tout cela contribue une fois de plus au gain de poids.

Alors la question que vous vous posez surement maintenant est de savoir…

Comment agir sur vos hormones ?

Pour la dernière hormone dont je viens de vous parler vous devez agir sur votre niveau de stress au quotidien.

Pour cela de nombreuses options sont à votre disposition, je vous propose que nous en voyons cinq ensemble :

  1. Commencez par passer plus de temps avec vos amis ou votre famille : Le fait d’être entouré de personnes proches, que l’on apprécie et de partager des moments et des émotions avec ces personnes permet de réduire le stress et l’anxiété.
  2. Faites place à l’humour et au rire : Si vous ne riez pas assez dans la journée, faites le nécessaire pour. Ecoutez des sketchs, regardez des vidéos, gardez les meilleures dans vos favoris pour les re-visionner plus tard. Avoir de quoi rigoler à la demande est excellent pour l’humeur et la baisse du stress.
  3. Testez des activités artistiques : Et, bonne nouvelle, il n’est pas nécessaire d’être bon ! Le simple fait de vous plonger dans une session artistique est un bon moyen de faire baisser votre niveau de stress. Ce n’est pas un hasard si le fait de colorier des mandalas fait autant de bien.
  4. Faites du sport : Là aussi, quel que soit l’activité choisie cela vous fera du bien. Le sport est un excellent moyen pour évacuer les tensions qui s’accumulent tout au long de la journée. Que ce soit des activités douces comme la marche, le Pilates, le yoga ou des activités plus intenses. Dans tous les cas vous ressentirez du bien-être après avoir fait du sport. D’ailleurs il n’est pas nécessaire d’en faire des heures parfois quelques minutes suffisent et permettent de lâcher-prise.
  5. Testez la méditation : On en a déjà parlé à plusieurs reprises dans ce podcast mais je remets le sujet sur le tapis. Les études montrent que la méditation à un effet positif pour faire baisser le stress. Quand on sait que la méditation permet aussi de réduire la douleur, de stimuler le système immunitaire, de réduire les sentiments de dépression, d’anxiété ou encore de colère… autant de bonnes raisons de tester cette pratique.

Voilà pour les 5 options que je peux vous proposer… laquelle allez-vous tester prochainement ?

Pour les autres hormones dont nous avons parlé :

  • Le glucagon,
  • La ghréline,
  • La leptine ou encore…
  • L’hormone de croissance

Et bien sachez qu’une seule et même pratique permet de réguler dans le bon sens la production de ces hormones. Cette pratique c’est celle du jeûne intermittent qui permet :

  • D’augmenter la production de glucagon qui est l’hormone qui favorise le déstockage des graisses,
  • D’augmenter la production d’hormones de croissance qui permet de conserver votre masse musculaire et de brûler plus d’énergie

Faire du jeûne intermittent vous permet aussi :

  • De réduire votre production d’insuline, l’hormone du stockage des graisses, et de ghréline, l’hormone qui vous incite à manger plus...
  • Tout en améliorant la sensibilité de vos cellules à l’insuline et à la leptine, votre corps a alors besoin de produire moins de ces hormones pour faire son travail. Moins d’insuline = moins de stockage des graisses. Une meilleure sensibilité à la leptine = une sensation de faim qui arrive plus rapidement.

Maintenant vous commencez à mieux comprendre les bénéfices de cette pratique et comprendre pourquoi elle est aussi bénéfique pour votre perte de poids. Vous comprenez pourquoi il est bien plus intéressant et efficace de mettre votre attention sur vos hormones que sur les calories que vous mangez.

Surtout qu’en parallèle de son application il n’est pas nécessaire de révolutionner votre façon de manger. Vous n’avez pas besoin de vous priver de vos plats favoris ou de compter chaque calorie que vous mangez. Alors bien entendu si vous vous gavez de sodas et de fast-food ça ne sera pas une méthode miracle qui vous permettra de perdre du poids mais très clairement il n’est pas nécessaire d’avoir une alimentation soi-disant parfaite pour commencer à perdre vos kilos superflus.

Oui vous pouvez perdre du poids tout en vous faisant plaisir et en mangeant ce que vous aimez. Tout cela explique pourquoi la plupart du temps les personnes qui appliquent cette méthode trouvent qu’elle est très « facile à suivre » car en effet il n’y a pas de frustration qui se met en place.

Au final, il est parfaitement possible de perdre entre 500 grammes et 1 kilo de graisse par semaine même si vous ne faites pas de sport, soit parce que vous ne pouvez pas en faire ou tout simplement parce que vous n’en avez pas envie.

Bref, si vous voulez en savoir plus sur cette pratique alors rendez-vous maintenant sur le site demainplusmince.com.

Je vous y présente la Méthode Demain Plus Mince en détail. Une méthode dans laquelle je vous partage toutes les connaissances et mes années d’expérience pour vous permettre de vous lancer de façon sereine et, comme moi, réussir à perdre ces kilos qui vous encombrent depuis trop longtemps.

Vous n’avez pas de course à faire ou de préparation spéciale pour suivre la méthode, il suffit que vous le décidiez et vous pouvez commencer dès demain. Pour cela, le premier pas est de vous rendre sur le site demainplusmince.com.

Je suis impatient de vous y retrouver pour que je puisse vous accompagner sur le chemin de votre poids idéal.

Dans tous les cas je vous souhaite une très belle semaine. A très vite, ciao !

Connaissez-vous les HORMONES DE LA MINCEUR ? Une approche Simple, sans frustration et 100% Naturelle (qui fonctionne même après des années de régimes inefficaces) 👉 Cliquez ici pour Activer votre Perte de poids !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.