Parlons Forme #059 : Petit déjeuner : Le repas le plus important de la journée ? (ou pas…)

Le repas le plus important de la journée

Au sommaire du cinquante neuvième épisode de Parlons Forme

Dans cet épisode vous allez découvrir

  • Pourquoi dit-on que le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée ?
  • Sauter le petit-déjeuner fait grossir et favorise le stockage des graisses ?
  • Manger souvent est favorable pour activer le métabolisme ?
  • Ne pas manger le matin risque de passer votre corps en mode « famine » ?
  • La différence entre les études statistiques et scientifiques,
  • Pourquoi il ne faut pas confondre corrélation au causalité,
  • Ce que disent les études à propos du petit-déjeuner,
  • En quoi le petit-déjeuner est une habitude « récente » à l’échelle de l’histoire de l’humanité,
  • LE critère majeur pour savoir si, oui ou non, vous devez prendre un repas au réveil,
  • 5 bonnes raisons de sauter le petit-déjeuner,
  • Pourquoi la crainte de faire une (vraie) hypoglycémie est très peu probable,
  • La méthode pour perdre du poids et être en meilleure santé en vous passant de petit-déjeuner,
  • Et bien d’autres choses…

Liens cités dans cet épisode

Merci pour votre écoute !

Si vous souhaitez réagir à ce podcast, laissez un commentaire juste ci-dessous.

Si vous avez apprécié cet épisode de Parlons Forme (et le podcast en général), laissez une note 5 ⭐ et un commentaire sur iTunes ou Apple Podcast (voir comment faire).

Votre avis compte beaucoup pour moi et les notes sont très importantes pour faire connaître le podcast et lui donner de la visibilité ! 👍

Si vous avez déjà un compte, cela prend moins d’une minute, je compte sur vous 😉

Enfin, pour être sûr de ne rien louper, abonnez-vous sur iTunesYouTube, Spotify ou toute autre plateforme de votre choix (voir les liens sous le lecteur), ainsi vous serez automatiquement informé lors de la publication du prochain épisode.

Découvrir un autre épisode de Parlons Forme

Pour compléter ce podcast, je vous propose de (re-)découvrir cet épisode dans lequel je vous raconte comment notre alimentation a évoluée au cours des dernières décennies.

Si vous voulez savoir :

  • Quel fut le mode de vie des Hommes pendant près de 2 millions d’années ?
  • À quel moment la santé globale de l’Homme commence-t-elle à décliner ?
  • Pourquoi notre alimentation moderne est en réalité totalement « nouvelle » pour notre corps ?
  • Comment faire pour retrouver la forme et identifier le type d’alimentation qui VOUS correspond ?

Cet épisode est à écouter ci-dessous ou en téléchargeant le fichier audio au format MP3 (Clic droit / Enregistrer sous…)

Accéder aux notes de cet épisode

Si vous êtes comme moi, que vous avez plus ou moins tout tenté pour perdre du poids alors il est fort probable qu’a un moment donné dans votre parcours vous ayez entendu cette idée que si vous voulez perdre du poids ou éviter d’en prendre alors il est TRES important de prendre un bon petit déjeuner tous les matins.

A en croire certains se serait LA condition indispensable pour rester mince et en bonne santé pour le restant de vos jours… bon du coup, comme j’aime remettre en cause les vérités soi-disant immuables, surtout en matière de nutrition alors je vous propose de voir tout cela plus en détail tout de suite.

Ces croyances populaires qui reposent… sur du vent

Tout d’abord parlons de cette maxime populaire selon laquelle il faut « Prendre un petit déjeuner de roi, déjeuner comme un prince ou dîner comme un pauvre ». Quelles sont les principes et les idées qui se cachent derrière cette croyance ?

Il y a cette idée qu’il est préférable de manger le matin plutôt que le soir car vous allez alors profiter du reste de la journée pour dépenser les calories que vous venez d’ingurgiter.

Il y a aussi cette idée qu’un bon petit déjeuner va « tenir au corps » et permettre de moins manger le reste de la journée. Sauf que les études ne confirment pas cette vision des choses. Le nombre de calories consommées au déjeuner et au diner restent constantes quel que soit le nombre de calories consommées au petit déjeuner.

Il y a cette idée que si vous mangez régulièrement alors vous allez activer votre métabolisme plus régulièrement. Là aussi c’est faux car en réalité ce phénomène n’est pas lié au moment où vous mangez mais à la nature et la quantité de ce que vous mangez. Si vous mangez les mêmes aliments et dans la même quantité au cours de 2 repas ou de 6 repas alors votre métabolisme va s’activer de la même façon.

Il y a cette idée que si l’on saute un repas alors on va se jeter sur son assiette au prochain repas car on aura très très faim. On risque de perdre toute forme de contrôle sur notre alimentation. Là encore les études ne vont pas dans ce sens. Alors oui, si on saute un repas on a tendance à manger plus au cours du repas suivant mais cet excèdent n’est en aucun cas équivalent ou supérieur à l’apport que nous aurions eu en prenant le repas précédent que nous avons décidé de sauter.

Concrètement ça veut dire que si d’habitude je prends un petit déjeuner de 600 calories et un déjeuner et un dîner de 700 calories et que je saute le petit déjeuner alors oui il est probable qu’au déjeuner je vais manger 900 calories, soit 200 calories de plus qu’en temps normal mais dans tous les cas je mange tout de même moins que si j’avais pris un petit déjeuner de 600 calories. Donc au final, un déficit calorique se créé naturellement car même si vous avez très faim, votre appétit à un instant T n’est pas illimité et vous ne pourrez pas manger énormément même si vous avez sauté un repas.

Bon, en temps normal, je ne suis pas de ceux qui aiment compter les calories mais c’était simplement pour vous donner un exemple concret afin de comprendre ce mécanisme.

Enfin on peut aussi évoquer l’idée que si on saute un repas alors le corps va stocker plus lorsque vous allez recommencer à manger. Là encore ça ne tient pas. Cette idée repose sur le fait que le corps passe en mode « famine » si on limite ses apports pendant une certaine durée sauf que pour cela se produise il faut limiter les apports pendant plusieurs jours voire plusieurs semaines.

Ce n’est pas ce qui se passe lorsque vous sautez le petit-déjeuner et qu’ensuite vous mangez normalement pendant le reste de la journée. Ce n’est pas parce que vous ne mangez pas pendant quelques heures que votre corps va passer en mode famine et décider de stocker la moindre calorie que vous allez lui donner. Au contraire, pendant ces quelques heures il va en profiter pour aller puiser dans vos réserves et vous aider à bruler du gras plutôt que d’en stocker.

Au final, on a beau chercher, il n’y a aucune étude scientifique contrôlée qui montre un lien direct entre :

  • Soit le fait de prendre un petit déjeuner et la perte de poids ou…
  • Le fait de sauter le petit déjeuner et la prise de poids.

Sauter le petit déjeuner fait grossir ? Ce que disent les études

Alors pourtant vous avez peut-être déjà vu ou entendu des publications dans les médias où il est annoncé, parfois en grande pompe, que ne pas prendre de petit déjeuner est la pire chose si vous voulez perdre du poids… comment expliquer cela ?

Pour comprendre ça il faut faire la différence entre les études statistiques et les études contrôlées.

Dans le premier cas on appelle un certain nombre de personnes, on leur pose des questions et on tire des conclusions suite à leurs réponses.

Dans le second, on fait un suivi précis d’un ou plusieurs groupes de personnes afin de vérifier si dans les faits il y a bien un lien entre un certain comportement et une conséquence constatée.

Le problème qui se pose avec les études statistiques c’est qu’il est parfois « facile » de tirer des conclusions hâtives entre un certain comportement et son soi-disant effet.

Par exemple, si on regarde les statistiques, on s’aperçoit qu’il existe un lien entre la pointure des collégiens et leur niveau en mathématiques. Plus ils ont de grands pieds, plus ils sont bons en mathématiques. On pourrait en conclure qu’avoir de grands pieds aide donc à avoir un esprit plus logique.

Autre exemple, les statistiques montrent que plus les ventes de glaces sont hautes, plus il y a de personnes qui meurent noyées. Est-ce que cela veut dire que les glaces ont un effet sur la capacité des individus à bien nager ?

Dans un cas comme dans l’autre, les statistiques sont vrai mais c’est la conclusion qui est fausse. Car ce n’est pas parce que on constate un lien entre deux tendance que forcement l’un est entrainé par l’autre.

Si l’on reprend les 2 exemples précédents :

  • Les élèves du collège qui ont un meilleur niveau en mathématique sont aussi ceux qui sont les plus âgés. Du coup, il est logique qu’ils aient de plus grands pieds que d’autres élèves plus jeunes et donc moins avancés.
  • Pour les glaces et les noyades c’est pareil. Les personnes ne se noient pas plus parce qu’elles mangent des glaces mais simplement parce que manger des glaces et la baignade sont deux activités que l’on va pratiquer quand il fait beau. C’est la météo qui est le critère commun à ces deux constats mais ce n’est pas l’un qui entraine l’autre.

Maintenant que vous y voyez un peu plus clair sur ce mécanisme et bien il faut comprendre que le soi-disant lien entre l’absence du petit déjeuner et la prise de poids est un constat statistique. C’est-à-dire qu’il y a bien un lien entre le fait de ne pas prendre de petit déjeuner et le fait d’être en surpoids mais pour autant ça ne veut pas dire que le surpoids est causé par l’absence de petit-déjeuner.

Ce n’est pas parce qu’il y a une corrélation qu’il y a causalité.

En réalité, les statistiques montrent aussi que la plupart des personnes qui ne prennent pas de petit déjeuner vont avoir tendance à grignoter plus, elles sont moins concernées par leur alimentation, elles ont de plus mauvaise habitudes alimentaires, elles ont plus tendance à fumer.

Autant d’habitudes de vie qui vont avoir un impact sur leur tour de taille comme sur leur santé en général et donc qui peuvent expliquer le fait qu’elles plus en surpoids ou plus malades… ce qui fondamentalement n’a rien à voir avec le fait de prendre ou de ne pas prendre un petit déjeuner.

A l’inverse, je ne sais pas si des études existent sur le sujet mais je suis quasiment certain qu’on peut trouver un lien statistique entre le fait de manger vegan ou végétarien et le fait d’être en moyenne plus mince qu’une personne qui aurait une alimentation standard.

Est-ce que ça veut dire que ce mode d’alimentation permet de perdre du poids ? Fondamentalement je ne le pense pas, en tout cas, pas plus ou pas moins que d’autres façon de manger. Par contre, je suis assez convaincu que ces personnes sont en moyenne, plus attentive à leur façon de manger et leur mode de vie en général ce qui expliquerait qu’elles sont alors plus mince ou moins malades.

Par exemple, il doit y avoir moins de fumeurs parmi les vegans mais il ne viendrait pas à l’idée de quiconque de dire que manger vegan aide à arrêter de fumer. Donc cette meilleure santé générale, n’est pas liée uniquement à la façon dont ces personnes mangent mais bien à une conscience globale de l’impact de leur mode de vie sur leur forme et leur bien-être.

Donc oui, si l’on regarde les études statistiques, il existerait un lien entre le fait de ne pas prendre de petit déjeuner et la prise de poids mais, sans rentrer dans les détails, sachez qu’en parallèle, aucune étude scientifique n’a démontré de lien entre le fait de sauter le petit déjeuner et la prise de poids.

Au contraire, les études réalisées au cours de ces dernières décennies montrent plutôt l’inverse. Sauter le petit déjeuner est favorable à la perte de poids et aide à améliorer un certain nombre de marqueurs de santé.

De plus, une analyse de plus de 90 études montre bien qu’en l’état actuel des connaissances du moment, l’importance du petit déjeuner pour lutter contre l’obésité n’est pas soutenue par des preuves scientifiques.

Et finalement quand on prend un peu de recul sur la façon dont le genre humain s’alimente depuis des millénaires, c’est assez logique car il faut comprendre que prendre un petit déjeuner est une habitude récente.

Le petit déjeuner : une habitude récente

J’ai déjà évoqué ça dans certains épisodes de ce podcast, notre façon de nous alimenter à radicalement changée au cours des derniers millénaires.

Le premier changement majeur a eu lieu il y a environ 10 000 ans avec le début de l’agriculture, puis les siècles passants, nos habitudes ont continué à évoluer parfois lentement mais aussi parfois de façon radicale. C’est, en particulier, ce qui s’est passé avec le début de l’ère industrielle puis avec le développement de l’agro-alimentaire après la seconde guerre mondiale.

Pour en savoir plus sur ce sujet, vous pouvez écouter le 33eme épisode de ce podcast où je vous parle de nos ancêtres et comment nous pouvons nous inspirer de leur façon de manger.

Pour vous faire une idée, manger le matin, un vrai repas n’a jamais été une habitude très répandue avant le 18eme siècle.

A l’époque de la Grèce ou de la Roma antique, la plupart des personnes ne faisaient qu’un gros repas par jour, en général le soir. Bien entendu, ils pouvaient boire ou manger légèrement dans la journée mais c’était dans l’attente du repas du soir. Il n’y avait pas cette idée de 3 repas par jour à une heure plus ou moins fixe.

Bien entendu, avant ça, il n’y a pas de trace écrite mais on se doute bien que les hommes et femmes de la préhistoire ne s’attablaient pas chaque matin devant leur bol et leur tartine de pain grillé au feu de bois. Ils mangeaient ce qu’ils pouvaient, quand ils les pouvaient en fonction des saisons, de la cueillette et de la chasse.

Louis 14 au 17eme siècle ne prenait le matin que 2 tasses de tisane ou de bouillon. C’est pourtant au cours de ce siècle que petit à petit s’installe l’idée de prendre des petits déjeuners sucrés alors que le café, le chocolat ou encore les confitures remplacent le bouillon ou le lait.

Au 18eme siècle, Jean-Jacques Rousseau raconte dans ses Confessions qu’en Angleterre ou en Suisse le petit-déjeuner est un vrai repas qui rassemble tout le monde tandis qu'en France, chacun déjeune seul dans sa chambre et même, le plus souvent, ne déjeune pas.

Les décennies passent et le café, le thé ou encore le chocolat s’installent de plus en plus dans le quotidien des occidentaux. Ces boissons sont accompagnées de pain et même de confiture ou de fruits pour ceux qui peuvent se le permettre.

L’habitude fini par s’installer majoritairement avec l’industrialisation, les horaires fixes et cette idée de plus en plus répandue par les médecins que le petit-déjeuner devrait être le principal repas car il permet, je cite, de « réparer assez rapidement les pertes éprouvées pendant le sommeil », parce que les organes digestifs, bien reposés, « ont toute leur puissance et toute leur énergie » et la « digestion complète et radicale » a le temps de se faire avant que le sommeil ne revienne.

Le début du 20eme siècle voit la commercialisation des premières céréales Kelloggg’s qui ont alors ouvert la voie a toute une industrie et une gamme de produits qui semble sans fin et sans limites. Des produits tantôt BIO, hauts de gamme et censés être bons pour la santé et d’autres bien plus médiocre, ultra-transformés, riches en sucre et additifs alimentaires.

Une évolution qui s’accélère en s’ancre de plus en plus dans le quotidien des populations après la seconde guerre mondiale avec l’explosion de l’industrie agro-alimentaire qui se développe et profite de ses moyens colossaux pour prendre de plus en plus de place au sein de l’espace publique et médiatique. C’est aussi le début d’une période d’abondance alimentaire où de plus en plus de monde à un accès plus ou moins permanent de des denrées alimentaires qui sont maintenant à portée de main.

Le petit déjeuner signifie pour la plupart des personnes du pain ou des céréales, un produit laitier et un verre de jus de fruits. Ce n’est probablement pas un hasard si ces 3 branches sont aujourd’hui extrêmement puissantes et présentes dans le quotidien des pays occidentaux.

Pour l’exemple, je me souviens d’une brochure qui avait été distribuée à mon fils alors qu’il était à l’école maternelle. Brochure qui indiquait qu’il était surtout très important de prendre un petit déjeuner composé de lait, de céréales et d’une portion de fruits, si c’est un verre de jus c’est OK puisqu’on leur fait croire que c’est la même chose que de manger un fruit entier. Bien entendu, cette brochure était éditée par je ne sais quel organisme financé par ces industriels.

Il faut dire qu’on peut facilement comprendre leur intérêt… il suffit de marteler ce message aux plus jeunes pendant quelques années afin qu’ils prennent une habitude qu’ils garderont une fois devenus adultes. Encore mieux, à ce moment-là, s’ils sont gras et en surpoids, ils pourront même vous proposer des céréales soit disant « bonnes pour la ligne » et qui aident à être plus mince et plus fit…

Faut-il prendre un petit déjeuner ?

Maintenant que je vous ai parlé de tout ça, vous vous demandez peut-être s’il est recommandé ou pas de prendre un petit déjeuner. J’ai envie de vous dire que peut-être que oui ou peut-être que non… en réalité tout ça dépend de vous.

Lors des prochains jours, essayez d’oublier vos conditionnements et demandez-vous honnêtement si oui ou non vous avez besoin ou envie de prendre un petit déjeuner.

Si c’est oui alors pas de soucis, mais si c’est non, alors là encore il n’y a aucun souci. Rappelez-vous qu’aucune étude ne montre de lien clair et direct entre le fait de sauter le petit déjeuner et la prise de poids ou l’apparition d’éventuels effets secondaires indésirables.

Donc oui, n’ayez aucune culpabilité à sauter le petit déjeuner surtout si vous n’en avez pas envie ou que vous n’avez pas faim.

Quand on prend un peu de recul c’est quand même insensé ces conditionnements que l’on peut subir où, au final, on ne s’écoute plus du tout parce que telle ou telle personne nous a dit que c’est bien de faire ci ou c’est mal de faire ça. On ne s’écoute plus et on va à l’inverse de nos envies réelles ou des besoins de notre corps.

Donc soyez attentif à vos sensations, testez, expérimentez les différentes options et voyez ce qui vous correspond le mieux mais dans tous les cas oubliez cette idée que prendre un petit déjeuner est indispensable pour être mince ou en bonne santé. C’est d’autant moins le cas quand on voit de quoi est composé le petit déjeuner classique à la française…

Dans tous les cas, gardez en tête que votre alimentation est quelque chose de global qui doit avoir une forme d’équilibre tout au long de votre journée et qu’elle ne sera pas « bonne » parce que vous mangez tel type d’aliment à telle heure chaque matin, comme elle ne sera pas « mauvaise » si vous ne le faites pas.

5 bonnes raisons de sauter le petit déjeuner

Si vous avez besoin de vous rassurer ou si vous cherchez quelques arguments à donner à vos proches pour expliquer pourquoi vous décidez de ne plus prendre de petit déjeuner, que ce soit de façon définitive ou simplement pour tester alors voici 5 bonnes raisons que vous pourriez leur partager :

Raison N°1 : Vous brûlez du gras

En ne prenant pas de petit-déjeuner vous allez prolonger votre phase de jeûne de la nuit. Votre estomac est vide mais pour autant ça ne veut pas dire que vous devez manger, en particulier si vous n’avez pas faim.

Au contraire c’est alors l’occasion parfaite pour votre organisme d’aller piocher dans ses réserves de graisse. Ainsi, sans faire d’efforts ni vous imposer de contrainte vous perdez du gras.

Raison N°2 : Votre glycémie est plus stable

Si vous ne mangez pas pendant plusieurs heures de suite alors vous maintenez une glycémie stable qui ne pas monter et descendre après chaque prise alimentaire.

L’intérêt d’une glycémie stable c’est que cela signifie que vous réduisez votre production d’insuline, l’hormone qui fait baisser votre glycémie quand elle augmente. Hormone aussi connue comme favorisant le stockage des graisses.

Si votre glycémie est stable alors vous produisez moins d’insuline et donc votre corps passe ou reste en mode déstockage des graisses.

Raison N°3 : Vous avez plus d’énergie pendant plus longtemps

Tout le monde, que vous soyez mince ou en surpoids, a des réserves de graisse dans le corps. Ces réserves sont alors une source d’énergie de haute qualité qui vous permet de vous sentir en forme, énergique et concentré pendant de longues heures.

Quand vous sentez un coup de fatigue dans la journée, c’est bien souvent lié au fait que votre corps réclame un nouvel apport de nourriture et de glucides en particulier. Pour cela il faut alors que vous mangiez quelque chose.

Mais si vous habituez votre organisme à aller chercher son énergie dans les réserves de graisse de votre corps alors vous n’avez plus ces envies ou ce besoin de manger toutes les 3h00 pour vous donner un coup de boost.

Raison N°4 : Vous créez un déficit calorique naturel

En mangeant moins souvent, vous allez créer naturellement un déficit calorique qui va favoriser votre perte de poids si vous avez besoin d’en perdre.

Pas besoin de compter les calories ou de vous restreindre dans votre façon de manger. Au contraire, vous continuez à vous faire plaisir tout en perdant du poids si c’est votre objectif.

Raison N°5 : Vous gagnez du temps et de l’argent

Forcément, si vous n’avez pas besoin de préparer et de manger un petit déjeuner tous les matins alors vous gagnez du temps et de l’argent que vous pourrez employer à d’autres choses.

Pour le temps vous pouvez simplement décider de dormir plus ou de prendre du temps pour vous afin de commencer la journée du bon pied avec une petite routine qui vous fait du bien. Pour l’argent, libre à vous d’en faire ce qui vous plait !

Alors malgré toutes ces bonnes raisons je sais qu’il y aura toujours des sceptiques. Ce sera particulièrement le cas des personnes qui ont peur de l’hypoglycémie donc faisons un petit point sur ce sujet.

Sauter le petit déjeuner : un risque d’hypoglycémie ?

Alors commençons par être clair sur ce qu’est une crise hypoglycémie. L’hypoglycémie c’est la diminution anormale du taux de glucose dans le sang. C’est-à-dire que vous n’avez pas suffisamment de sucre dans le sang à un instant T.

C’est un symptôme à ne pas prendre à la légère car dans les cas les plus graves l’hypoglycémie peut entraîner des faiblesses, des troubles de la vision ou de l’élocution ou encore des convulsions et même un coma.

Cependant ces cas d’hypoglycémie sévère sont plus généralement provoqués par la prise de médicaments, en particulier, ceux utilisés pour contrôler le diabète.

Si vous décidez de vous passer de petit déjeuner et que vous ne mangez pas pendant quelques heures dans la journée, il est peu probable que vous vous retrouviez dans une situation de ce genre.

Pourtant, il est tout de même possible que vous ressentiez quelques désagréments tels que :

  • La transpiration,
  • La nervosité,
  • Des tremblements,
  • Des étourdissements,
  • Des palpitations ou encore…
  • Une grosse sensation de faim

Dans ce cas, on va plus parler d’hypoglycémie réactionnelle qui est caractérisée par 3 critères :

  1. Les symptômes dont je viens de vous parler,
  2. Le taux de sucre dans le sang passe sous la barre des 3.5 millimoles par litre,
  3. La disparition des symptômes après avoir pris du sucre sous une forme ou une autre (un morceau de sucre, un bonbon, un jus de fruits, etc.)

Bien souvent ces symptômes apparaissent dans deux cas de figure.

Le premier est celui où vous prenez un repas particulièrement riche en glucides, en particulier en glucides qui ont un indice glycémique élevé. Ces glucides vont faire monter en flèche votre glycémie. En réaction, votre corps va produire une grande quantité d’insuline pour gérer cette hausse.

Mais si cette hausse est très rapide et brutale alors votre corps est comme « pris de panique » et va produire trop d’insuline d’un coup ce qui va avoir pour effet de faire baisser votre taux de sucre dans le sang très vite et à un taux trop bas et ainsi entraîner les symptômes évoqués juste avant.

Au final, c’est souvent le fait de manger des produits trop riches en glucides à indice glycémique élevés qui vont entraîner ces fameux coups de barre ou ces fringales que vous ressentez en milieu de matinée ou d’après-midi.

Le deuxième cas de figure qui peut entraîner l’apparition de ces symptômes c’est quand vous essayez de changer vos habitudes. Vous avez l’habitude de manger souvent, au moins 3 repas par jour, mais en réalité c’est souvent plus car il vous arrive de grignoter entre les repas.

Là encore, si vous avez une alimentation riche en glucides alors votre corps est habitué à puiser son énergie dans ces glucides. Du coup quand vous arrêtez de manger pendant quelques heures alors il est un peu « perdu » et ne sait plus où aller trouver de l’énergie pour faire fonctionner votre organisme.

Bien entendu, comme je vous l’expliquait juste avant, il peut la trouver dans vos réserves de graisse mais pour cela il lui faut un petit temps d’adaptation pour reprendre cette bonne habitude. Pendant ce temps d’adaptation qui dure en général quelques jours alors oui il est possible de ressentir un peu de fatigue, des étourdissements ou même d’avoir un peu plus faim que d’habitude mais la bonne nouvelle c’est que ces symptômes disparaissent rapidement après quelques jours.

En réalité ces symptômes sont le signe que votre corps est en train de s’adapter à vos nouvelles habitudes et qu’il met en place les processus internes pour aller chercher l’énergie dont il a besoin pour faire fonctionner votre organisme dans vos réserves de graisse plutôt qu’uniquement dans votre alimentation.

Donc l’idée, si vous êtes en bonne santé, que vous adaptez votre façon de manger et que vous ressentez ce type de désagréments est de garder le cap et de ne pas vous dire au bout d’une heure que sauter le petit déjeuner n’est vraiment pas fait pour vous et que vous devez absolument manger quelque chose là, tout de suite, maintenant et recommencer toutes les 3h00.

Bien entendu, l’idée n’est pas non plus de vous mettre en danger. Si vous voulez tester tout ça, allez-y de façon progressive et laissez du temps à votre corps pour qu’il puisse s’adapter en douceur. Si vous vous sentez vraiment mal, bien entendu, vous pouvez et vous devez manger quelque chose pour aller mieux.

Dans tous les cas, sachez que les retours sont nombreux des personnes qui ne prennent plus de petit-déjeuner. Moi le premier. Ca fait maintenant 5 ans que ce n’est plus le cas et je suis plus en forme que jamais.

Perte de poids, plus d’énergie, moins de craquages, meilleure santé, gain de temps et d’argent… autant de bénéfices dont je profite et dont profitent les personnes qui ont décidé de rejoindre le programme Demain Plus Mince.

Si vous voulez en savoir plus sur cette méthode, rendez-vous sur le site demainplusmince.com.

Il s’agit d’une méthode complète qui vous permet de perdre 1 kilo de graisse par semaine sans avoir à vous priver, compter les calories ou faire des heures de sport chaque semaine.

D’ailleurs voici ce que m’a partagé Laetitia il y a quelques jours :

« Bonjour,

Voilà un peu plus de 2 semaines que le programme a commencé pour mon mari et moi, petit bilan de la semaine.

Que du positif :

  • Mon mari qui est toujours un peu sceptique aux diverses méthodes de rééquilibrage alimentaire, régime ou autre, est convaincu à 100% par les bienfaits du programme et le considère comme un nouveau mode de vie.
  • Presque constamment fatiguée depuis des années (souffrant d’une spondylarthrite ankylosante), je ne m'étais pas aperçue que mon mauvais mode d'alimentation était en grosse partie responsable de cette fatigue, je viens de le comprendre car cette fatigue a totalement disparue.
  • Nous avons continué à perdre du poids, et n'avons plus d'envies dévorantes de sucre, un peu plus de 3 kg perdus en 18 jours, et quand on le pèse en kg de farine c’est impressionnant.

Notre objectif de la semaine : continuer notre ascension et profiter des bienfaits que le programme nous offre. »

Donc si vous aussi vous voulez rejoindre Laetitia et, comme elle, bénéficier de mon accompagnement et de mes conseils pour vous aider à vous sentir mieux dans votre corps et votre tête alors une seule adresse, celle du site demainplusmince.com.

Je suis impatient de vous accueillir au sein du programme. Dans tous les cas je vous souhaite une très belle semaine, à très vite, ciao !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

to top