Régime Paleo : Qu’est-ce qu’il a de différent ?

Le régime paléo : encore une énième méthode pour perdre du poids ? Oui et non !

Oui, car vous allez forcément perdre quelques kilos. Et non, car la paleo diet fait bien plus que cela.

Nous avons attisé votre curiosité ? Pour savoir ce qui fait la différence entre l’alimentation paléolithique et les autres régimes, lisez ce qui suit.

L’alimentation paléolithique : un retour aux sources

L’alimentation paléolithique, qu’est-ce que c’est déjà ? N’y aurait-il pas un rapport avec l’histoire ? Oui, plus exactement avec la Préhistoire.

Rappelez-vous, vous avez appris tout cela à l’école primaire, la période paléolithique. Pour mieux comprendre, faisons un rapide retour en arrière.

Cette époque a commencé il y a bien longtemps, lorsque l’homme est apparu il y a 3 millions d’années. À l’âge de pierre, les hommes étaient des chasseurs-cueilleurs, c’est-à-dire qu’ils se nourrissaient uniquement de ce qu’ils trouvaient dans la nature.

Ils partaient à la chasse pour ramener des animaux sauvages, ils allaient pêcher le poisson. En été, ils mangeaient des baies sauvages et d’autres fruits en fonction des saisons.

Dès que l’alimentation se faisait rare, ils se déplaçaient pour s’installer ailleurs. Tout ce qu’ils trouvaient et qui ne se mangeaient pas, ils l’utilisaient pour fabriquer des vêtements ou des outils. 

Avec le régime paléo, l’idée est de revenir aux sources, en s’inspirant des habitudes alimentaires de ces hommes des cavernes. Bien sûr, nous ne pouvons pas revenir en arrière, car le mode de vie actuel a changé à une vitesse fulgurante.

Mais le principe est le suivant : consommer des produits bruts et de saison, pour une alimentation saine, la plus naturelle possible.

Bien plus qu’un simple régime alimentaire, une philosophie de vie

Les régimes alimentaires, il y en a beaucoup, tellement que l’on ne sait pas vers lequel se tourner. Mais ce qui est différent avec la paleo diet, c’est qu’il s’agit plus d’un mode de vie, une façon de voir les choses.

D’ailleurs, devenir paléo ne s’arrête pas forcément à mieux manger. C’est juste le fait de revenir à une hygiène de vie saine, pour se sentir mieux, retrouver l’énergie, et pour maintenir une bonne santé. C’est aussi ne pas suivre les exigences du monde moderne qui nous poussent à consommer toujours plus.

Pourquoi changer de téléphone alors qu’il fonctionne très bien ? Pourquoi acheter de nouveaux vêtements s’ils ne sont pas abîmés ? Pourquoi courir après le bonheur alors qu’il est juste à côté de nous ?

En somme, le régime paléo peut s’accompagner si vous le souhaitez, d’un mode de vie différent.

Quelles sont les actions que vous pouvez mettre en place pour vivre paléo ?

  • Manger paléo : des aliments bruts et naturels, en évitant les produits industriels. Privilégier la qualité à la quantité ;
  • Bouger souvent à un rythme faible à modéré : marche, vélo, natation, etc. Le but n’est pas d’utiliser toute son énergie, mais bien de maintenir une bonne santé avec, de temps en temps, des exercices intenses et brefs ;
  • Dormir suffisamment : suivre le rythme du soleil, en se couchant tôt le soir. Les siestes dans l’après-midi sont également appréciables et bénéfiques pour l’organisme ;
  • Passer du temps dans la nature : s’exposer à la lumière naturelle et à l’air frais extérieur permet d’être en meilleure forme. Le soleil apporte de la vitamine D ;
  • Éviter les écrans bleus : ordinateur, téléphone, télé, et tout ce qui peut nuire à votre santé physique et mentale. Ils génèrent du stress, empêchent de dormir, et nous sédentarisent ;
  • Faire travailler son cerveau : il existe tout un tas d’astuces pour stimuler ses neurones : apprendre un instrument de musique, compter sans calculatrice, lire, discuter, jouer et bien d’autres ;
  • Utiliser autant que possible des produits naturels : éviter tout ce qui est bourré de substances chimiques : cosmétiques, produits d’entretien, textiles ;
  • Jouer avec sa famille : la meilleure idée pour décompresser, penser à autre chose et renforcer les liens sociaux. 
régime paléo

Manger paléo : les bénéfices vont au-delà de la perte de poids

En général, lorsque l’on décide de suivre un régime, c’est parce que l’on veut perdre du poids. Si vous discutez avec des personnes qui mangent paléo, vous constatez que leurs raisons sont multiples :

  • Envie de protéger sa santé ;
  • Réduire ou éliminer de l’inconfort : mauvaise digestion, allergies ou problèmes de peau ;
  • Être en pleine forme : retrouver la forme physique, l’énergie et la bonne humeur ;
  • Lutter contre l’industrie de masse et la malbouffe ;
  • Et bien sûr, perdre du poids naturellement.

Le régime paléo : une alimentation simple à comprendre

Marre de compter les calories à chaque repas ? Le régime paléo est une diète relativement simple à comprendre, car le principe est de manger le plus naturellement possible.

Les chasseurs-cueilleurs étaient bien loin de tous ces calculs d’aujourd’hui. Ils n’avaient pas de sauces à disposition, et se contentaient de manger la nourriture comme telle.

Ils n’avaient pas non plus accès à l’ensemble des aliments tout au long de l’année. Et cela leur a plutôt bien réussi si on se fie à leur bonne santé physique et mentale de l’époque.

L’objectif de cette alimentation est donc de se calquer le plus possible à ces hommes, en évitant tout ce qui est produits transformés.

Vous voulez manger de la viande ? Aucun problème, mais cuisinez-la avec le moins d’ingrédients ajoutés et de préférence, de qualité. Pour les poissons, fruits et légumes, c’est la même chose. Gardez toujours en tête que le régime paléo se base sur le naturel, le bio, les saisons et le local.

En revanche, certains aliments sont interdits, ou plutôt à éviter, car la restriction n’est jamais bonne sur le long terme. Ce sont tous les produits que l’on ne consommait pas autrefois, autrement dit, les aliments blancs :

  • Les farines blanches et le gluten ;
  • Les produits laitiers ;
  • Le sucre ;
  • Le sel.

La paléo diet : chacun peut l’adapter à sa façon

Si, à première vue, le régime paléo peut faire peur, car un grand nombre d’aliments est à supprimer, cela reste tout de même à vous d’en juger.

L’idée est de ne pas interdire, mais de consommer différemment, en privilégiant certains aliments que l’on avait tendance à oublier.

Vous ne pouvez pas vous passer d’une bonne baguette bien fraîche ? Alors, continuez d’en manger en limitant la quantité. Libre à vous de l’adapter comme bon vous semble, en fonction des aliments que votre corps tolère ou pas.

Car, rappelons-le, chacun a un microbiote unique, comme l’explique clairement Marion Kaplan dans son livre sur l’alimentation paléobiotique.

Parce que le sujet de l’alimentation et du bien-être est vaste, nous vous invitons à télécharger votre cadeau : le guide « Objectif ExtraForme ».

 

 

All Categories:

  • Partager cet article

Commentaires

Laissez un commentaire

2017 - 2019 © ExtraForme.fr - Mentions légales