Végétarisme : Tout ce que vous devez savoir

Le végétarisme vous intrigue ?

Vous aimeriez en savoir davantage sur le sujet ?

Cela tombe bien, puisque nous vous expliquons tout en détail sur l’alimentation végétarienne.

Dorénavant, le « végé » n’aura plus aucun secret pour vous.

C’est parti !

Le végétarisme : comprendre le principe de base

Être végétarien, c’est bien plus qu’exclure certains aliments de son assiette, c’est adopter un mode de vie. Le vrai végétarien bannit la chair animale et ne mange pas de viande (y compris la volaille), ni de poisson. Il a un régime riche en protéines végétales.

Si on veut tout savoir sur le végétarisme et ses origines, il faut remonter très loin, à l’époque de l’Antiquité. C’est Pythagore qui est le fondateur de ce mouvement, mais son raisonnement est considéré comme étrange pour beaucoup de gens.

Plus tard, au XVIIIe siècle, on commence à reparler de cette pratique et c’est au XIXe siècle que l’association Vegetarian Society se créée. Le mot végétarisme est alors inventé.

Même si on a tendance à mettre tous les gens qui ne mangent pas de viande dans le même panier, il ne faut pas confondre :

  • Le végétarien : celui qui ne mange pas de chair animale, donc ni viande, ni poisson. Il y a quand même quelques variantes ;
  • Le végétalien : celui qui ne mange aucun produit d’origine animale, incluant aussi les œufs, le lait, le fromage, les yaourts et le miel ;
  • Le vegan : le végétalien qui s’interdit aussi de porter de la fourrure, du cuir, des cosmétiques à base de substances animales, ainsi que des médicaments testés sur les animaux ;
  • Le flexitarien : le végétarien beaucoup plus souple et qui s’accorde de temps en temps de la viande et du poisson.

Pourquoi arrêter de manger de la viande et du poisson ?

Comme on l’a dit, c’est un mode de vie, une façon de penser. Lorsque l’on décide de devenir végétarien, c’est parce que l’on a un objectif à atteindre ou des convictions.

Lesquels ?

  • Problème d’éthique : vouloir arrêter la souffrance animale, ne pas comprendre pourquoi on mange certains animaux et pas d’autres ;
  • Souci de l’écologie : faire un geste pour sauver l’environnement. L’énergie, l’eau, les déchets, la terre, les forêts, la pollution etc., la consommation de chair animale a un fort impact sur la planète ;
  • Prévention et traitement contre les maladies : prendre soin de sa santé, améliorer son système immunitaire et se sentir mieux au quotidien ;
  • Question de goût : se donner l’occasion de goûter d’autres aliments et les préparer différemment ;
  • Envie de mincir durablement : trouver une solution efficace pour perdre du poids naturellement.

Les variantes du régime végétarien

Avez-vous déjà remarqué que certaines personnes se disent végétariennes alors qu’elles mangent du poisson ? Si cela peut prêter à confusion, sachez qu’il existe non pas un, mais plusieurs sortes de végétarisme.

On peut les classer comme suit :

  • L’ovo-lacto végétarien : il ne mange ni viande, ni poisson. C’est le plus classique ;
  • Le lacto-végétarien : le régime classique + suppression des œufs ;
  • L’ovo-végétarien : le régime classique + suppression des produits laitiers ;
  • Le pesco-végétarien : il élimine uniquement la viande.

Un conseil : avant d’inviter un végétarien à dîner, demandez-lui toujours confirmation des aliments qu’il peut ou ne peut pas manger.

Quoi manger pour compenser les protéines animales ?

végétarisme

Le végétarisme c’est bien, à condition d’adopter une bonne alimentation. La viande est source de protéines et il faut donc compenser la perte nutritionnelle par d’autres aliments.

Heureusement, la nature offre de multiples trésors bénéfiques pour la santé. On peut donc trouver les protéines dans de nombreux aliments, comme les légumes. Ce sont les protéines végétales

Quels aliments privilégier pour un apport suffisant en protéines ?

  • Les lentilles : ces légumineuses sont également riches en fer et en magnésium ;
  • Les haricots secs : qu’ils soient rouges, blancs ou noirs, ils contiennent beaucoup de fibres ;
  • Le quinoa : excellent pour la santé, c’est l’un des aliments préférés des végétariens. Et en plus, il est sans gluten ;
  • Les noix, amandes, noisettes : faciles à emporter, elles calment vos fringales tout au long de la journée, à condition de ne pas en abuser ;
  • Le seitan : si ce nom ne vous dit rien, c’est une bonne alternative à la viande. Il se décline sous différentes formes et offre une infinie de possibilités en cuisine. Vous pouvez en acheter dans les magasins bio ;
  • Les algues : si vous n’avez pas l’habitude d’en consommer, c’est peut-être l’occasion d’essayer. Elles sont sources de vitamines B12 et minéraux. N’hésitez pas à demander conseil dans le magasin bio le plus proche ;
  • Le tofu : c’est un des aliments pouvant remplacer la viande. Il a en plus, le mérite d’être très peu calorique ;
  • Le tempeh : il ressemble au tofu, mais son goût est plus prononcé, avec une texture assez particulière. Il se cuisine de 1 001 façons et absorbe très bien les sauces et marinades.

Stop aux idées reçues sur l’alimentation d’un végétarien

Parce l’alimentation végétarienne a parfois la dent dure, nous vous avons répertorié ses idées reçues les plus courantes.

Le végétarien n’a pas assez de protéines : Faux, les protéines végétales sont tout aussi capables d’apporter les nutriments essentiels pour le bon fonctionnement de l’organisme.

Le végétarien est sujet aux carences. Faux, il n’est pas plus exposé qu’une personne qui mange de la viande. En revanche, le végétalien doit prendre des précautions particulières.

L’homme mange de la viande et du poisson depuis la nuit des temps. Vrai, mais à l’époque de la préhistoire, il s’adaptait à son environnement. En aucun cas, la comparaison est possible.

La cuisine végétarienne est triste, fade, sans saveur. Faux, c’est le manque de connaissance qui est triste. Manger végé, c’est redécouvrir la saveur des aliments. On peut se permettre d’être créatif et de préparer les fruits, légumes, céréales et graines comme bon nous semble. Il existe tout un tas de recettes végétariennes qui donnent vraiment envie.

Le végétarisme, c’est une question de mode. Faux, car cette pratique existe depuis bien longtemps, comme nous avons pu le voir dans cet article.

Comment devenir végétarien ? 6 conseils pour débutants

Se lancer dans l’aventure végé, ce n’est pas de tout repos au début. Certains vont vous questionner, d’autres essayer de vous décourager.

Voici nos 6 conseils pour commencer :

  • Devenir végétarien pour de bonnes raisons, c’est-à-dire celles évoquées plus haut. Si c’est pour faire comme le copain, passez votre chemin. Cela vous permettra aussi de répondre plus facilement aux questions posées ;
  • Commencer progressivement, sinon il y a un grosse risque d’échec ;
  • Compenser en mangeant davantage de légumes et essayer les protéines de soja ;
  • Ne pas hésiter à s’entourer d’autres végétariens pour ne pas se sentir seul contre tous ;
  • Aimer cuisiner pour varier les plaisirs ;
  • Être motivé, c’est la clé pour réussir, quel que soit le domaine.

Votre objectif est de mieux manger pour être en pleine forme et trouver votre équilibre ? Visionnez cette conférence gratuite pour en apprendre davantage.

All Categories:

  • Partager cet article

Commentaires

Laissez un commentaire

2017 - 2019 © ExtraForme.fr - Mentions légales