Comment Bien Faire le Fasting ? 8 Conseils

Comment Bien Faire le Fasting ? 8 Conseils

Connaissez-vous les HORMONES DE LA MINCEUR ? Une approche Simple, sans frustration et 100% Naturelle (qui fonctionne même après des années de régimes inefficaces) 👉 Cliquez ici pour Activer votre Perte de poids !

Il existe plusieurs raisons de pratiquer le jeûne intermittent où fasting. Certains l’adoptent pour avoir un ventre plat, d’autres pour avoir une vie plus saine.

Quoiqu’il en soit, cette tendance alimentaire qui consiste à alterner période de privation et de prise alimentaire ne laisse pas indifférent.

Vous aussi vous souhaitez essayer le jeûne intermittent, mais vous voulez en savoir plus avant de vous lancer ?

Tout ce dont vous avez besoin de savoir se trouve ici et profitez en plus de 8 conseils gratuits.

Le fasting : une autre façon de dire régime ?

Quand on dit alimentation et perte de poids, on pense tout de suite à un régime alimentaire. Notez toutefois que le jeûne intermittent n’en est pas un. Il s’agit de considérer son alimentation autrement et de s’organiser en conséquence. Ce qu’il faut savoir, c’est que le jeûne n’est pas une idée fantaisiste de quelques individus. Cette pratique remonte à la nuit des temps où nos ancêtres ne trouvaient pas forcément à manger. Par ailleurs, le terme « déjeuner » (dé-jeuner) signifie rompre la période de jeûne.

Contrairement au jeûne traditionnel effectué par nos ancêtres, le jeûne intermittent ou fasting ne dure pas plusieurs jours. Concrètement, le fasting consiste à choisir la période où se priver de nourriture et la période où il est possible de manger. Cela veut dire qu’il existe plusieurs façons de jeûner. Les principales techniques sont :

  • Le fasting 16:8. Avec cette méthode, le jeûne dure 16 heures et la fenêtre d’alimentation 8 heures.
  • Le jeûne 14:10 qui est similaire au fasting 16:8 mais un temps de privation réduit et une période d’alimentation étendue.
  • La méthode Eat Stop Eat ou manger-s’arrêter-manger. Ici, la période de jeûne dure 24 heures et est suivie de 24 heures d’alimentation normales.
  • Un repas par jour. Il s’agit d’une méthode réservé aux habitués du jeûne intermittent. Elle se pratique en prenant un seul repas dans la journée qui doit combler les besoins énergétiques quotidiens.

Les effets du jeûne intermittent sur l’organisme

Les bienfaits du jeûne sont nombreux et des plus intéressants. Vous savez certainement que l’organisme dépense une certaine quantité d’énergie pour digérer les aliments. En réduisant la quantité de nourriture consommé, votre corps peut se concentrer sur d’autres tâches comme la régénération des cellules. Ce qui a pour effet de prévenir d’éventuelles maladies dégénératives et prolonger votre durée de vie. D’un autre côté, le fasting permet de réduire la pression à l’intérieur des intestins, ce qui contribue à une meilleure santé intestinale en général.

En outre, l’insuline est une hormone secrété par le pancréas pour réguler le taux de sucre dans le sang. En grignotant souvent, celui-ci est en constante augmentation surtout avec les aliments sucrés et riches en glucides. Le corps doit donc libérer de l’insuline pour équilibrer la glycémie. Toutefois, il faut savoir que les cellules finissent par développer un certain degré de résistance à l’insuline si l’habitude de grignoter perdure avec le temps. Sans parler du risque de développer un diabète de type II. Durant une période de fasting, le corps renouvelle sa sensibilité à l’insuline. Ce qui veut dire que le fait de jeûner aide à prévenir le diabète.

Un autre bienfait du jeûne intermittent intéressant pour les sportifs est l’augmentation de la sécrétion d’hormones de croissance. En effet, en associant le jeûne à une activité sportive, on peut s’attendre à une production accrue de GH ou Growth Hormone qui favorise la perte de graisse et augmente la masse musculaire.

On dénote à la pratique du jeûne intermittent une sensation de bien-être, un meilleur contrôle sur sa faim ou l’envie de grignoter et une amélioration de ses fonctions cognitives.

Les conseils pour réussir son fasting

Le fasting est moins contraignant qu’un régime. Néanmoins, il peut être difficile à suivre au début. Pour le réussir, voici quelques conseils bien utiles.

1 — Demander l’avis d’un médecin

Bien que l’organisme humain soit adapté au jeûne, certains facteurs physiques et métaboliques peuvent vous empêcher de l’adopter. C’est notamment le cas si vous êtes enceinte, êtes hypertendu, diabétique ou souffrez de carence alimentaire. La prudence exige de consulter un médecin avant de se lancer.

2 — Se préparer mentalement

Si le médecin vous a jugé apte à suivre un régime à jeun, vous n’avez plus qu’à faire preuve de volonté pour respecter votre programme de jeûne intermittent. Chose qui est loin d’être évidente. C’est pourquoi, il est conseillé de se préparer mentalement en amont.

3 — Franchir le cap progressivement

Commencer par essayer de jeûner une journée entière est très contraignant pour beaucoup. L’idéal est d’y aller doucement en adoptant la méthode qui convient le plus à votre style de vie. Vous pouvez commencer à vous habituer à la faim en réduisant vos portions.

4 — Écouter son corps

S’habituer en douceur au fasting permet aussi de savoir quelle méthode vous convient le mieux. C’est en général votre corps qui vous dira exactement quels sont vos besoins.

5 — S’occuper l’esprit

Il vous est peut-être déjà arrivé d’avoir un emploi du temps si chargé que vous en avez oublié de manger. Ce qu’il faut en retenir, c’est la faim se fait peu ressentir tant que l’on y pense pas. Ainsi, dans les moments où vous sentez que vous allez craquer, occupez-vous l’esprit. Le mieux est de choisir une activité qui vous passionne.

6 — S’hydrater

Suivre un programme de fasting ne veut aucunement dire se priver de boire et c’est tant mieux. Boire régulièrement vous aidera à continuer à éliminer les déchets et toxines. En plus, cela permet souvent de calmer la faim. Notez que vous pouvez boire du thé, café et autres tisanes en plus de l’eau. Sans sucre, cela va de soi.

L’alcool et les boissons sucrées sont à proscrire.

7 — Varier son alimentation

Pratiquer le jeûne intermittent revient à réduire sa fenêtre d’alimentation. Ce qui veut aussi dire qu’il faut combler les besoins nutritionnels avec un seul repas. De ce fait, veillez à adopter un menu fasting avec une alimentation saine, variée et équilibrée avec des produits naturels qui font plaisir.

Oubliez les produits industriels pleins de colorants, édulcorants et sucres.

8 — Répartir les calories pour ne pas s’affamer

La perte de poids avec le fasting se fait en réduisant l’apport calorique, mais il faut que celui-ci ne dépasse pas les 500 kcal par jour. Sinon, vous aurez des baisses d’énergie tout au long de la journée.

Pour éviter cela, vous devez répartir les besoins en calories durant la prise de repas.

Connaissez-vous les HORMONES DE LA MINCEUR ? Une approche Simple, sans frustration et 100% Naturelle (qui fonctionne même après des années de régimes inefficaces) 👉 Cliquez ici pour Activer votre Perte de poids !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *