Jeûne Intermittent : Tout ce qu’il Faut Savoir

Il existe plusieurs programmes minceur. Parmi les plus efficaces, il y a le jeûne intermittent.

Il est d’ailleurs très en vogue grâce à ses bénéfices, tant sur le plan physiologique que sur le plan psychologique. Il faut dire que le jeûne est pratiqué depuis les temps anciens.

Il était, en ces temps, motivé par des objectifs religieux ou culturels.

Présentement, jeûner se fait surtout pour une rester en bonne santé et bien sa peau, mais aussi pour perdre de la masse grasse.

Toutefois, avant de se tourner vers cette méthode, il convient de la connaître plus en profondeur.

Le jeûne intermittent : qu’est ce que c’est exactement ?

Le principe de ce mode d’alimentation est simple. Cela consiste à alterner les phases de prise de repas et de jeûne. Notez qu’aucun aliment en particulier n’est interdit. Boire de l’eau, du café et des infusions sans sucre est autorisé durant la période de jeûne. Le jeûne intermittent ou fasting consiste surtout à contrôler la fréquence des repas et à respecter les moments où s’alimenter. En ce sens, on peut assimiler cette méthode d’amincissement à un plan d’alimentation.

Le fasting a plusieurs variantes. Les formes les plus populaires sont :

  • La méthode Leangains ou 16/8 qui consiste à ne pas s’alimenter pendant 16 heures d’affilée. La prise alimentaire se fait sur une période de 8 heures. C’est effectivement durant ce temps que vous pouvez manger et de manière normale. Il va également sans dire que la moitié de la phase de non-alimentation se déroule durant le sommeil. L’autre moitié se passant après le lever.
  • Eat stop eat. Avec cette méthode, vous mangez comme d’habitude pendant une journée entière avant d’enchaîner par un jeûne de 24 heures le jour suivant. Ce processus est à répéter une à deux fois par semaine.

Attention, pour profiter des bienfaits du jeûne intermittent, il convient de ne pas compenser les phases de jeûne en se suralimentant.

Les effets du fasting sur l’organisme

Jeûne Intermittent

En réduisant l’apport en calorie, vous augmentez vos chances de perdre du poids. En effet, en adoptant le fasting, votre corps est obligé de puiser dans ses réserves de graisse pour assurer ses fonctions. Par ailleurs, il favorise l’augmentation du taux de sécrétion de l’hormone de croissance humaine (HGH). Un fait particulièrement intéressant pour les sportifs. Cette hormone de croissance se sert du gras en réserve comme source d’énergie pour synthétiser des protéines. L’élimination de la masse grasse et la prise de masse musculaire sont ainsi favorisées. La période de repos permet également à l’estomac d’effectuer son travail de digestion de manière optimale. Un autre avantage du fasting est la détoxification du foie. Pour aider à supprimer plus efficacement les toxines, il est recommandé de boire régulièrement de l’eau.

Un sportif peut-il jeûner de façon intermittente ?

La prise de masse musculaire est effectivement attractive à tout sportif en devenir. Cependant, une activité physique fait dépenser énormément d’énergie, les performances pourraient alors ne pas être optimales. La capacité de suivre un entraînement de longue durée est également influencée.

De ce fait, si vous souhaitez combiner le fasting avec de l’exercice physique pour perdre rapidement du poids, quelques précautions doivent être prises. Entre autres, faites vos séances de sport tard dans la journée. L’idéal serait qu’elles aient lieu entre les prises de repas. Veillez aussi à consommer plus de protéines durant vos prises alimentaires. Afin de préserver votre masse musculaire, il faut incorporer environ 25 % de protéines en plus dans votre assiette. Des sessions de renforcement musculaires sont également les bienvenues.

Mincir avec le jeûne intermittent : une pratique qui n’est pas recommandée à tous

Vouloir prendre soin de sa santé en jeûnant est légitime. Cependant, il n’est pas possible à tout le monde de jeûner. Non pas à cause de difficultés relatives à la volonté, mais plutôt du point de vue médical. Les personnes devant évitant le fasting sont :

  • Les enfants.
  • Les femmes enceintes ou allaitantes.
  • Celles qui souffrent de diabète, de maladies cardiovasculaires, d’hypertension, de cancer, ou qui ont des antécédents de troubles alimentaires.
  • Les personnes âgées.
  • Les personnes qui suivent un traitement médical.

Si vous ne figurez pas dans les cas cités ci-dessus et comptez faire du sport en complément du jeûne, il convient de consulter un médecin avant d’essayer le jeûne intermittent. Si vous êtes en bonne santé, il n’y a pas de contre-indication à ce type de régime.

Comment pratiquer le jeûne intermittent ?

Jeûner demande à s’habituer à la sensation de faim, mais aussi à celle de la fatigue. La faim est surtout présente durant les deux premiers jours de fasting. Dans le cas où elle est insoutenable, buvez une boisson chaude (thé vert ou café) en guise de coupe-faim. En principe, la sensation de faim se fait moins ressentir avec le temps.

L’avis médical est aussi nécessaire si vous envisagez de suivre un fasting en vous privant de repas sur une période de plus de 16 heures. Concernant la fréquence de jeûne, il vous appartient de déterminer les jours les plus convenables. Il est recommandé de préférer les journées sans stress où les activités ne demandent pas beaucoup d’énergie. Les autres conseils pour réussir ce programme d’amincissement sont de :

  • Manger des aliments riches en fibres (fruits, légumes, céréales complètes).
  • Intégrer dans son assiette beaucoup de protéines (poisson, œufs, soja, produits laitiers) pour ne pas perdre de la masse musculaire.
  • Ne pas trop manger durant les prises alimentaires. Au contraire, il faut manger normalement.
  • Dormir suffisamment. Le manque de sommeil peut entraîner une prise de poids.
  • Si vous pratiquez une activité physique, votre repas le plus important en quantité doit être pris après votre séance.
  • Soyez patient. Avoir faim sur une longue période s’avère très désagréable, donc, ayez toujours sous la main une boisson pour soulager votre estomac. Votre volonté finira par avoir raison de votre faim et à vous les kilos en moins.
  • Mangez équilibré. Ne pas se jeter sur les sucreries, les pizzas, les burgers et autres aliments gras pour compenser.
  • Restez à l’écoute de votre corps et n’exagérez pas sur les phases de jeûne. L’idée est d’avoir un ventre plat, pas de mourir de faim.

 

Vous voulez en savoir plus sur le jeûne intermittent (ou fasting) ? J’ai créé un programme qui vous permet de perdre 1 kilo de graisse par semaine sans prise de tête et en mangeant ce que vous aimez. Si cela vous intéresse alors le programme Demain Plus Mince est fait pour vous 👍

All Categories:

  • Partager cet article

Commentaires

Laissez un commentaire

2017 - 2020 © ExtraForme.fr - Mentions légales